Mélenchon accuse les médias de corrompre la justice

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 21 novembre 2018 - 16:12
Image
Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon le 5 novembre 2018 à Marseille
Crédits
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
Jean-Luc Mélenchon a accusé les médias et leurs services d'investigation de corruption de la justice.
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
Jean-Luc Mélenchon s'en est vivement pris aux médias mardi en pleine Assemblée nationale. Il a accusé les "prétendus services d'investigation" des différents organes de presse de corrompre la justice. Des débats sont actuellement organisés à l'Assemblée dans le cadre de la proposition de loi contre les fake news.

Jean-Luc Mélenchon ne décolère pas face aux médias, notamment ceux qui mènent des recherches sur les enquêtes dont ses comptes de campagne font l'objet. Mardi 20, en pleine Assemblée nationale, il a en effet encore attaqué la presse.

Alors que la proposition de loi contre les fake news est discutée dans l'Hémicycle, le leader de la France insoumise s'en est pris aux "prétendus services d'investigation de certains journaux".

Le député des Bouches-du-Rhône milite pour la création d'un conseil déontologique des médias, proposition qui a par ailleurs été retenue. Il a salué cette décision avant donc de s'en prendre à ces "prétendus services d'investigation".

A voir aussi: Le Parlement adopte les lois controversées anti-fake news

"Il doit pouvoir y avoir un arbitre au moins moral [...] pour les menteurs, qui font profession de mentir et de répéter les mensonges qui sont à leur portée", a-t-il lancé à la tribune avant d'enfin évoquer "les prétendus services d'investigation de certains journaux qui n'investiguent rien du tout, qui se contentent de recopier les pièces qu'ils ont achetées par corruption à l'intérieur des services de justice et qui vous distribuent ça sans aucun recul comme étant une information".

Ses comptes de campagne font l'objet d'enquêtes. Les rédactions de Franceinfo et Médiapart avaient de leur côté fait des révélations sur les dossiers de ces enquêtes. Le leader FI avait alors encouragé ses soutiens à "pourrir" les journalistes.

"Il faut qu'à la fin il y ait des milliers de gens qui se disent «Les journalistes de Franceinfo sont des menteurs, des tricheurs»".

A lire aussi:

Gilets jaunes: Mélenchon critique une "manipulation" de la part du gouvernement

Les deux enquêtes visant Mélenchon et LFI confiées à des juges d'instruction

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.