Primaire de la droite : Juppé creuse l'écart avec Sarkozy au premier tour

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 09 octobre 2016 - 13:54
Image
Nicolas Sarkozy Alain Juppé Pied 30.05.2015
Crédits
©Philippe Wojazer/Reuters
Selon un autre sondage, 72% des Français estiment qu'Alain Juppé offre le plus de chances à la droite de remporter la présidentielle, contre 25% pour Nicolas Sarkozy.
©Philippe Wojazer/Reuters
Selon un sondage publié ce dimanche, Alain Juppé domine toujours Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire de la droite. Le maire de Bordeaux recueille ainsi 39% (+2 points) des intentions de vote des électeurs "certains" d'aller voter le 20 novembre, contre 31% pour l'ancien chef d'Etat.

Alain Juppé domine toujours Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire de la droite et, avec 39%, le devance de 8 points chez les électeurs se déclarant "certains" d'aller voter, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour le 13h15 de France2 publié ce dimanche 9. Alain Juppé recueille ainsi 39% (+2 points) des intentions de vote des électeurs "certains" d'aller voter le 20 novembre, contre 31% pour Nicolas Sarkozy. Suivent Bruno Le Maire à 12% (- 2 points) et François Fillon 11% (stable), devant Nathalie Kosciusko-Morizet 4,5% (+1,5 point), Jean-François Poisson 1,5% et Jean-François Copé 1%.

Avant le 26 septembre et la semaine marquée notamment par la diffusion à la télévision d'un documentaire sur Bygmalion et la publication d'un livre de Patrick Buisson à charge contre l'ancien président de la République, l'écart entre les deux favoris pour la primaire de la droite était de 5 points, 37% pour Alain Juppé et 32% pour Nicolas Sarkozy. En revanche, Nicolas Sarkozy fait une remontée et devance Alain Juppé auprès des sympathisants de droite hors FN, avec 39% des intentions de vote au premier tour (+6 points), contre 35% (+2 points) pour le maire de Bordeaux.

Au second tour, Alain Juppé l'emporterait avec 59,5% des intentions de vote des électeurs certains d'aller voter (+0,5 point comparé à un sondage du 27 août), contre 40,5% à Nicolas Sarkozy (-0,5 point). L'ancien Premier ministre bénéficierait des reports de voix d'électeurs ayant choisi Nathalie Kosciusko-Morizet au premier tour (à 69%, là où 13% privilégieraient Nicolas Sarkozy), François Fillon (50%, contre 32% se reportant sur Nicolas Sarkozy), Bruno Le Maire (43%, contre 27%)

Par ailleurs, selon le sondage, 29% des Français envisagent actuellement de participer à la primaire de la droite, 13% se disant "absolument certains" et 16% jugeant "possible" d'y participer, proportions identiques à août 2016. 10% ne savent pas encore ce qu'ils feront (+1 point). Enquête d'intentions de vote auprès des électeurs potentiels et certains de la primaire réalisée en six vagues hebdomadaires du 1er septembre au 6 octobre. Les intentions de vote ont été mesurées auprès d'un échantillon représentatif de 6.089 personnes de 18 ans et plus, interrogées par internet, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur étant de 1,15 à 2,6 points suivant le résultat.

Selon un autre sondage Odoxa-Dentsu Consulting toujours pour le 13h15 de France2, entre les deux favoris pour la primaire de la droite, 72% des Français estiment qu'Alain Juppé offre le plus de chances à la droite de remporter la présidentielle, contre 25% pour Nicolas Sarkozy. Et 71% des personnes interrogées dans cette enquête considèrent que le vainqueur de la primaire de la droite sera le prochain président de la République.

>Sondage réalisé par internet les 5 et 6 octobre auprès d'un échantillon représentatif de 1.009 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, avec une marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points suivant le résultat. Notices disponibles auprès de la commission des sondages.

 

À LIRE AUSSI

Image
Jean-Christophe Cambadélis.
Primaire de la droite : pour Cambadélis, une victoire de Juppé entraînerait celle de Le Pen aux législatives
Dans une interview parue ce samedi dans "Le Figaro", Jean-Christophe Cambadélis a estimé que si Alain Juppé remportait la primaire de la droite cette année, s'ensuivra...
08 octobre 2016 - 15:13
Politique
Image
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé au siège de l'UMP.
Alain Juppé affirme, dans une interview, qu'il "ne vend pas la peau de l'ours"
Dans une interview pour le magazine "Paris Match", Alain Juppé tout en se félicitant de la dynamique du moment, se refuse à trop d'optimisme. "Rien n'est joué jusqu'au...
06 octobre 2016 - 11:58
Politique
Image
Juppé-Politique-lr
S'il est élu, Alain Juppé promet d'engager rapidement des mesures "fortes mais réalistes"
Alain Juppé a tenu à expliquer que si il devient le locataire de l'Elysée, il engagerait dès les premiers mois des mesures "fortes mais réalistes". Il a également prof...
02 octobre 2016 - 13:26
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.