Révision constitutionnelle : l'Assemblée nationale a voté pour le projet par 317 voix contre 199

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 10 février 2016 - 18:32
Image
Les députés dans l'hémicycle.
Crédits
©François Guillaut/AFP
L'Assemblée nationale a voté pour le projet de la révision constitutionnelle, qu'on appelle aussi le texte de "protection de la nation". (Image d'illustration).
©François Guillaut/AFP
Annoncé par François Hollande après les attentats du 13 novembre, le projet de révision constitutionnelle est passé ce mercredi à l'Assemblée nationale par 317 voix, contre 199, et 51 abstentions.

L'Assemblée nationale a voté ce mercredi 10 février le projet de révision constitutionnelle annoncé par François Hollande après les attentats du 13 novembre par 317 voix, contre 199, et 51 abstentions.

Ce texte de "protection de la Nation", qui vise à inscrire dans la loi fondamentale le régime de l'état d'urgence et la déchéance de nationalité pour les auteurs de crimes et délits terroristes, a ainsi totalisé légèrement plus des trois cinquièmes des suffrages exprimés. Il va désormais être examiné dans un mois au Sénat, où la droite est majoritaire.

Au Palais-Bourbon, il a obtenu le soutien d'une majorité des groupes socialiste (165 pour, 83 contre, 36 abstentions), encore plus des Républicains (111 pour, 74 contre, 8 abstentions) et de l'UDI (25 pour, 4 contre). Ont été partagés en revanche les écologistes (13 contre, 4 pour, 1 abstention) et, dans une moindre mesure, les radicaux de gauche (10 pour, 5 contre, 3 abstentions).

Quasi unanime, le groupe à dominante Front de Gauche a rejeté le projet de réforme constitutionnelle (12 contre, 2 abstentions, 1 ultramarin pour). Dans les non inscrits, les deux élus FN, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, ont voté contre. Le MoDem Jean Lassalle ou l'ancien socialiste Thomas Thévenoud ont aussi voté contre, tandis que Nicolas Dupont-Aignan a voté pour.

Alors que plusieurs voix, à droite mais aussi à gauche, doutent que le processus aille à son terme, l'exécutif espère voir adopter le texte lors d'un nouveau Congrès à Versailles, où une majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés est requise pour le vote de toute révision constitutionnelle.

 

À LIRE AUSSI

Image
La façade du Conseil constitutionnel.
Déchéance nationale : le Conseil constitutionnel valide la sanction contre un terroriste
Le Conseil constitutionnel a validé le retrait de sa nationalité française à un homme condamné en 2013 pour des actes de terrorisme. Une décision qui va dans le sens d...
23 janvier 2015 - 12:30
Politique
Image
Attentats Paris 13 nov 2015 Contrôles Police
Etat d'urgence : ce que prévoit la nouvelle loi
Le gouvernement a examiné ce mercredi un projet de loi permettant de prolonger et de modifier les conditions de l'état d'urgence déjà en vigueur. Il permettrait notamm...
18 novembre 2015 - 18:52
Politique
Image
Chritiane Taubira Manuel Valls et François Hollande.
La révision constitutionnelle, allégée, présentée en conseil des ministres
C'est ce mercredi en conseil des ministres que le gouvernement doit présenter son projet de loi visant à inscrire l'état d'urgence dans la Constitution. La déchéance d...
23 décembre 2015 - 10:58
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.