Serge Rader, interviewé de Hold-up, est décédé. Un "héros des temps modernes", selon Pierre Barnérias

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 31 mai 2021 - 20:05
Mis à jour le 01 juin 2021 - 19:38
Image
Serge Rader
Crédits
Capture d'écran YT
Serge Rader
Capture d'écran YT

Pharmacien et "lanceur d'alerte", Serge Rader a passé la dernière partie de sa carrière à éveiller les consciences au sujet de la santé, des médicaments et de l'industrie pharmaceutique. Il avait réussi à fédérer des milliers de pharmaciens afin d'évoquer les sérieuses dérives et problèmes liés à ces industries et ces laboratoires.

Lors de multiples vidéos, et dans plusieurs ouvrages, il critiquait le rôle des laboratoires, comme des médicaments.

Parmi eux, il a notamment participé à la rédaction de "Le racket des laboratoires", ainsi que de "Vaccins, oui ou non ?"

Considéré par les médias mainstream comme un « complotiste », il avait pris part avec d'autres, au documentaire Hold-up de Pierre Barnérias.

Il n'avait pas froid aux yeux et c'est en partie pour cela qu'il a été vilipendé pour ses propos et positions. Il y a quelques semaines, il était parti en Guadeloupe pour y assurer un court remplacement en officine. À ce moment-là, il avait donc un test PCR négatif. Puis, il aurait attrapé le covid-19 là-bas, et été hospitalisé à l’hôpital de Pointe-à-Pitre. Guéri du virus, il s'apprêtait à sortir des salles blanches quand une infection nosocomiale l’y aurait ramené. Seulement quelques jours plus tard, il y décède d'un accident cardio-vasculaire, à l'âge de 68 ans.

Un proche nous déclare : "les circonstances de son décès restent questionnables, car je vois mal Serge attraper le covid-19, ne pas se soigner à temps et ne pas avoir sur lui des comprimés adéquats." Même officiellement, la cause du décès n'est pas le covid-19. Pourtant, on trouve sur les réseaux sociaux des personnes qui s'emparent de ce funeste événement pour prôner la vaccination. Ces moments doivent être ceux du recueillement et de l'apaisement, et non pas de quelconques vindictes ou invectives...

Pierre Barnérias a eu souvent l'occasion de discuter avec lui, et le décrit comme "un chercheur de vérité n’aimant pas les injustices, traquant les médicaments tueurs." Il rajoute : "quand on voit les casiers judiciaires des sociétés pharmaceutiques qui nous fourguent des produits, on ne peut que se poser des questions." Enfin, "c'est un héros des temps modernes".

Son entretien avec Pierre Barnérias pour Hold-Up :

Son corps sera rapatrié aujourd’hui.

À LIRE AUSSI

Image
Hold-up 2
Hold-up 2, le retour
Ils reviennent et il y en a qui ne vont pas être contents...Hold-up version augmentée sort le 15 février, un extrait en guise de bande-annonce : 
04 février 2021 - 21:00
Société
Image
Hold-Up une arme
« Hold-Up », une œuvre de sédition
Terrifiés à l’idée de perdre le monopole du récit de la pandémie de Covid-19, le pouvoir et ses organes de propagande ont violemment réagi à la sortie du documentaire ...
28 novembre 2020 - 20:52
Opinions
Image
Hold-Up
Hold-Up, la part infalsifiable
Decyrptage : Sorti le 11 novembre en VOD, le documentaire Hold-Up de Pierre Barnérias a soulevé une polémique colossale. Déprogrammé sans explication par son hébergeur...
17 novembre 2020 - 15:32
Culture

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.