Sobriété énergétique : bientôt une police des températures ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 08 septembre 2022 - 11:40
Image
Des policiers français se tiennent en groupe sur la Place de la Nation au milieu d'affrontements avec des manifestants en marge du rassemblement annuel du 1er mai (Fête du travail), marquant la Journée internationale des travailleurs, à Paris, le 1er mai 2022.
Crédits
ALAIN JOCARD / AFP
Des policiers français se tiennent en groupe sur la Place de la Nation au milieu d'affrontements avec des manifestants en marge du rassemblement annuel du 1er mai (Fête du travail), marquant la Journée internationale des travailleurs, à Paris, le 1er mai
ALAIN JOCARD / AFP

D’après une information tirée d’un article du numéro du 7 septembre 2022 du Canard enchaîné, le gouvernement aurait pour projet de créer une police des températures dans les entreprises en vue de s'assurer que la température ambiante soit à 19 degrés dans l'enceinte du bureau en entreprise. Le gouvernement a néanmoins annoncé suite à ces révélations qu'il ne prévoyait pas de mettre en œuvre cette mesure, évoquée en Conseil de défense. Pour l'instant ?

En effet, selon cette source, parmi plusieurs pistes abordées durant le Conseil de défense sur l’énergie du 2 septembre, Bruno Lemaire et son ministre délégué à l’Industrie Roland Lescure auraient proposé « la mise en place d’une police des températures » afin de contrôler la température dans les entreprises. « En clair, un fonctionnaire patenté serait chargé de contrôler la température dans les entreprises », peut-on lire.

Selon Bercy, si l’État n’exerce pas de contrainte sur les entreprises, elles ne respecteront pas les limitations ce qui obligerait le gouvernement à rationner.

Toutefois, Emmanuel Macron se serait opposé à cette idée arguant que cela rappellerait trop les mesures covid et déclarant même : « Il est hors de question d’envoyer des gens pour mesurer la température ». Néanmoins, il a atténué sa déclaration en soutenant qu'il serait possible d'envisager cette « police des températures » au sein de l’administration, mais pas dans les entreprises.

Interrogé mercredi matin, Roland Lescure a écarté cette possibilité. « Non, on ne mettra pas un agent de force de l'ordre derrière chaque thermostat », précise le membre du gouvernement sur BFMTV.

Lire aussi : Un nouveau Conseil de défense pour l'énergie: encore un passage en force?

Des pistes de réflexion qui ont suscité la colère de plusieurs responsables politiques à l'instar de Nicolas Dupont-Aignan, qui juge ce genre de mesure à l'image du « monde d'après » d'Emmanuel Macron.

De son côté, le président des Patriotes, Florian Philippot, a dénoncé une nouvelle « folie tyrannique ».

À LIRE AUSSI

Image
Macron 14 juillet itw
“La guerre va durer“: Macron prépare les Français à des contraintes de “sobriété énergétique“
Pour la deuxième fois depuis son élection, le chef de l'État a donné un entretien télévisé le 14 juillet à TF1 et France 2, après avoir assisté au défilé militaire sur...
14 juillet 2022 - 21:15
Politique
Image
Emission Gilet jaune
"On demandait justice pacifiquement, ils nous ont gazés en retour": des Gilets jaunes témoignent
Ce dimanche 24 avril aura lieu la première élection présidentielle depuis le début des Gilets jaunes, en novembre 2018. Nous avons reçu sur notre plateau et par visioc...
22 avril 2022 - 15:01
Vidéos
Image
Les forces de l'ordre chargent des manifestants à Paris quelques heures après le résultat de l'élection présidentielle
"Tôt ou tard, une révolution éclatera en France", prédit un chercheur chinois spécialiste de l'Europe
Peu de temps après la victoire d’Emmanuel Macron, la tension a grimpé. Au lendemain de la réélection du chef de l'État, le Courrier International a exposé le point de ...
26 avril 2022 - 19:35
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.