Écologie: "Grand plan de sobriété énergétique" ou passe climatique?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 19 juillet 2022 - 17:10
Image
Emmanuel Macron 14 juillet
Crédits
Ludovic MARIN / AFP
Emmanuel Macron sur l'avenue des Champs-Élysées, à Paris, le 14 juillet 2022.
Ludovic MARIN / AFP

Dans son entretien du 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé qu’un "grand plan de sobriété énergétique" sera mis en place à l’automne. L'objectif est de moins consommer de gaz naturel, de pétrole, d’électricité... bref, de réduire notre consommation énergétique à hauteur de 10 %. En somme, l'abandon du gaz russe et l'inflation galopante vont nous mener la vie dure.

Plus concrètement, selon la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, il s’agirait d’adopter "des bons réflexes" tels qu’éteindre la lumière quand on quitte une pièce, ne pas chauffer au-delà de 19 degrés, ou encore ne pas climatiser en dessous de 26 degrés, pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre et atteindre progressivement l’objectif fixé pour 2050 : réduire notre tendance de consommation d’énergie de 40 %.

Le président a bien assuré que ce plan de sobriété ne serait pas trop contraignant pour les Français. Toutefois, il tenait le même discours au sujet des mesures sanitaires, jusqu'à ce que le passe devienne vaccinal. Faut-il donc s’attendre à des coupures partielles d’électricité, à des interruptions de gaz et à des tickets de rationnement ? D'aucuns prédisent déjà l'arrivée prochaine d'un passe climatique, outil de lutte autoritaire pour la transition écologique...

Lire aussi : “La guerre va durer“: Macron prépare les Français à des contraintes de “sobriété énergétique“

Kjerstin Braathen, directrice générale de DNB ASA, l'un des plus grands groupes du secteur financier norvégien, considérsait à l'instar d’Emmanuel Macron que la situation inflationniste représentait une opportunité pour accélérer un "processus écologique" qui ne se ferait pas sans une "certaine douleur" :

Speaking about small and medium businesses in Davos, Norwegian finance CEO Kjerstin Braathen says energy transition will create energy shortages and inflationary pressures, but this "pain" is "worth it." pic.twitter.com/Ne70lRle5W

— Andrew Lawton (@AndrewLawton) May 23, 2022

De même, Joe Biden était accusé par la droite américaine de tirer avantage de la flambée des prix de l’essence pour favoriser son plan controversé de "relance verte". Cette critique fait suite à une conférence de presse du mois de mai, dans laquelle le président américain déclarait : "En ce qui concerne les prix de l'essence, nous traversons une transition incroyable et, si Dieu le veut, quand ce sera fini, nous serons plus forts." Et d’ajouter : "Le monde sera plus fort et moins dépendant des énergies fossiles quand ce sera fini."

Tout cela n'est pas sans rappeler le rapport "Treeprint" publié en octobre 2021 par la banque Crédit Suisse. Dans le cadre de la lutte pour le climat, il préconise de se limiter à trois douches par semaine d’une durée maximale de huit minutes chacune, de ne pas consommer de café, et pas plus de 100 grammes de poulet deux fois par semaine, de ne plus jouer aux jeux vidéo, ou encore de ne pas effectuer plus d’un voyage par an, par avion en classe économique.

Etude Treeprint

Dans le même esprit, cette fois pour faire face au risque de pénurie d’électricité, la Confédération prévoit aussi de fermer des centaines de filiales de grande distribution pendant l'hiver prochain.

En somme, la privation devient la règle, essentiellement encouragée par les dirigeants du monde occidental ainsi que ceux du Forum économique mondial. Une stratégie à laquelle la crise sanitaire nous aura d'ores et déjà habitués... N'avons-nous pas d'autres solutions ?

Voir aussi : Écologie: "Nous avons les solutions et nous avons tous un rôle à jouer" Christophe Doré

À LIRE AUSSI

Image
Changement climatique
Feuilleton des incohérences, épisode 3: climat, développement durable, pollution, numérique
TRIBUNE - L’écologie et son corollaire, le développement durable, sont au cœur des préoccupations des médias qui nous distribuent à foison des informations diverses, p...
13 juillet 2022 - 13:30
Opinions
Image
Etudiants AgroParisTech discours
Écologie : des étudiants d'AgroParisTech soulèvent des questions en servant un discours radical
"À nos yeux, ces jobs sont destructeurs et les choisir, c'est nuire en servant les intérêts de quelques-uns." Voilà en substance le message qu'a voulu faire passer un ...
13 mai 2022 - 10:42
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.