Sonia Krimi, députée LREM, s'oppose frontalement à Collomb sur l'immigration (et Mélenchon applaudit)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 19 décembre 2017 - 20:03
Image
L'Assemblée nationale lors d'une session de questions au gouvernement, le 12 décembre 2017
Crédits
© Lionel BONAVENTURE / AFP
Sonia Krimi s'est opposée à Gérard Collomb à l'Assemblée nationale.
© Lionel BONAVENTURE / AFP
Une députée de la majorité présidentielle, Sonia Krimi, a pris la parole ce mardi pour montrer sa désapprobation contre le projet de loi gouvernemental sur l'immigration. Le tout sous les applaudissements des élus de la France insoumise.

Si les députés La République en marche (LREM) ont habitué les observateurs politiques à une certaine "docilité" à l'encontre des membres du gouvernement lors des séances de question à l'Assemblée, Sonia Krimi s'est inscrite à contre-courant ce mardi 19.

Cette jeune élue (elle aura 35 ans le 20 décembre) de la 4e circonscription de la Manche était totalement novice en politique avant son entrée au palais Bourbon. D'origine tunisienne et naturalisée française Sonia Krimi, qui travaillait dans l'industrie nucléaire avant son élection, a tenu à prendre la parole pour interpeller le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, sur son projet de loi sur l'immigration et l'asile.

"Tous les étrangers de France ne sont pas des terroristes, tous les étrangers de France ne sont pas d'indélicats fraudeurs aux aides sociales. Dire le contraire, c'est jouer avec les peurs!" a lancé la jeune députée, rappelant que "très tôt, le président de la République a fixé notre philosophie sur l'accueil des étrangers : plus d'humanité et de dignité, des réponses plus rapides et plus respectueuses".

 

Elle a ensuite poursuivi son allocution en prenant en filigrane son exemple personnel: "Les personnes dont nous parlons aiment la France comme au premier jour, comme je l'aime depuis le premier jour. Elles fuient des pays en guerre, elles fuient un avenir économique et climatique leur paraissant bien ternes. La France les accueille mais les conditions d'accueil sont aujourd'hui dans une impasse".

Lire aussi: Immigration irrégulière: les centres de rétention, "une cocotte-minute"

Et, l'image est assez surprenante pour avoir été captée par les caméras retransmettant la séance, c'est sous les applaudissements de la France insoumise que Sonia Krimi a lancé: "Les centres de rétention deviennent des centres de détention et sont indignes de notre République".

Pour rappel, le gouvernement envisage un durcissement notable de la politique migratoire en envisageant une facilitation des expulsions et un allongement de la durée de rétention pour les étrangers sous le coup d'une procédure d'expulsion.

À LIRE AUSSI

Image
France-Soir
Collomb demande aux préfets de "renforcer" leur lutte contre l'immigration irrégulière
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a donné des consignes très fermes aux préfets pour "renforcer" la lutte contre l'immigration irrégulière, via l'éloignement d...
05 décembre 2017 - 18:56
Image
Lars Løkke Rasmussen premier ministre danois
Le Danemark adopte une réforme controversée de son droit d'asile
Le Danemark a entériné ce mardi sa réforme controversée du droit des étrangers, qui vise à décourager les candidats à l'asile de tenter leur chance dans le pays scandi...
26 janvier 2016 - 19:27
Politique