Test salivaires à l'école: les professeurs s'inquiètent de devoir effectuer eux même les tests

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Test salivaires à l'école: les professeurs s'inquiètent de devoir effectuer eux même les tests

Publié le 01/03/2021 à 14:05
Lucia Macedo / Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Les élèves de la zone A (académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers), expérimentent déjà depuis le 22 février un dispositif de dépistage salivaire dans les écoles. En prévision des vagues qui menacent de se propager dans les écoles, à causes des nouveaux variants de la Covid-19,  la France est en train de déployer cet outil qui permettra le dépistage à grande échelle dans les établissements scolaires, avec l’avantage d'être moins inconfortables pour les enfants que les autres types de tests.

Sur les réseaux sociaux les enseignants choqués de leur nouvelle responsabilité

Mercredi 24 février, le directeur d'une école du Rhône a divulgué sur les réseaux sociaux une note concernant le bon déroulement de ces tests indiquant que "l’encadrement de ces prélèvements est par la suite assuré par les personnels de l’Éducation nationale ou des collectivités territoriales...". Cette nouvelle tâche a provoqué l'étonnement et l’indignation sur les réseaux sociaux de la part des professeurs, qui se demandent qui assurera alors la continuité pédagogique si les enseignants doivent s’occuper des tests.

Le Ministre de l'Éducation Nationale clarifie la procédure

Selon le Ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer,  c’est seulement après une formation que les personnels  seront chargés de la supervision du recueil des prélèvements. Comme les personnels de laboratoire sont des personnes étrangères à l'Education nationale, la présence d'un membre de l'éducation nationale pour ne pas laisser un enfant seul avec un intervenant extérieur est nécessaire.
La zone C (Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles), dont les vacances se terminent ce lundi, et la zone B dont les vacances se terminent le 8 mars se joindront par la suite à l'expérimentation. Entre 50 000 et 80 000 tests salivaires devraient être réalisés la première semaine, pour ensuite atteindre 200 000 hebdomadairement.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La France est en train de déployer cet outil qui permettra le dépistage à grande échelle dans les établissements scolaires

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-