Al-Qaïda menace la France et la Suède

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 20 septembre 2023 - 11:00
Image
capture écran
Crédits
Capture d'écran par photographie
L'organisation terroriste Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) a émis de nouvelles menaces à l'encontre de la France.
Capture d'écran par photographie

Dans le dernier numéro du magazine Sada al-Malahim d'Al-Qaida, le groupe terroriste a menacé d'éventuelles attaques contre la France. Lors de cette publication réapparue après une pause de 12 ans, l'organisation a déclaré qu'elle prévoyait de frapper non seulement la France, mais aussi la Suède. 

L'organisation terroriste Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) a émis de nouvelles menaces à l'encontre de la France, en évoquant la possibilité d'attaques terroristes imminentes. Elle a également ciblé la Suède, l'accusant d'être "en guerre contre l'islam".  

Dans la publication de propagande diffusée par le magazine Sada al-Malahim vendredi 15 septembre dernier et relayée par Le Figaro, une image montre un homme tenant un fusil devant une photographie de policiers français en pleurs. Le groupe revendique que "les enfants musulmans soient autorisés à grandir sous l'autorité et la protection de leurs parents". 

Bien que les motivations spécifiques ne soient pas explicitées, ce texte semble suggérer qu'Al-Qaida fait référence à la récente interdiction de l'abaya dans les écoles françaises. En ce qui concerne la Suède, ces menaces semblent être une réponse aux récents incidents liés à l'incinération de corans. 

Le spectre d'une nouvelle menace 

Basée dans la péninsule arabique, la cellule qui se fait appeler Ansar al-Sharia a une forte influence en Europe. Le groupe avait précédemment proféré des menaces à l'encontre de la publication satirique Charlie Hebdo, qui avait été la cible d'attaques terroristes en janvier 2015. En novembre de la même année, une série d'attentats tragiques avait secoué Paris, avec des incidents survenus au Stade de France, dans plusieurs restaurants, ainsi qu'à la salle de concerts du Bataclan, causant la perte de 130 vies.  

Dans cette nouvelle publication, les terroristes expliquent que malgré leurs nombreux avertissements, les deux pays visés "ne comprendront que lorsqu'ils seront attaqués". 

Ils ont déclaré : "Il est maintenant clairement évident que la Suède a choisi de prendre la tête de la guerre contre l'islam et les musulmans parmi les pays de l'Union européenne, rivalisant ainsi avec la France, le Danemark et d'autres pays pour la première place dans la course à l'opposition à Dieu et à son messager". 

Un ministère et une ambassade pris pour cibles 

La déclaration est encore plus précise sur les attaques possibles qui pourraient être menées par le groupe terroriste. La menace d'attaquer un ministère à Paris a été clairement exprimée et la destruction d'une ambassade suédoise a également été évoquée. 

"La Suède, la France et les autres pays qui luttent contre Dieu (...) ne comprennent pas seulement des mots abstraits. Ils ne comprennent pas le langage du dialogue et de la communication (...). Ils ne comprendront pas et n'écouteront pas tant qu'ils n'entendront pas des nouvelles comme l'ambassade de Suède rasée par une violente explosion ou l'attaque armée d'un ministère à Paris", indique le communiqué du réseau AQPA.

Il y a quelques jours, Gérald Darmanin, le ministre français de l'Intérieur, exprimait son inquiétude quant à la résurgence des risques d'attentats en France lors de sa participation à l'émission "Quelle Époque" sur France 2. Il soulignait : "Nous avons pensé pendant très longtemps que cela ne pouvait plus arriver". Il a ajouté que l'absence de Français et d'Américains dans certaines zones avait des conséquences significatives, déclarant : "Ce qui se passe en Afghanistan, au Levant, en Afrique, reconstitue de l'argent, des moyens pour faire une menace projetée." 

La Suède avait déjà porté son niveau d'alerte terroriste à quatre sur cinq au cours de cet été. Actuellement, la France est également en état d'alerte, en particulier en raison de la visite du roi Charles III et de Camilla cette semaine, ainsi que de la venue du pape François à Marseille ce week-end. Avec la confirmation par les autorités françaises de la crédibilité de cette menace, l'annonce de Paris en tant qu'hôte des Jeux olympiques l'été prochain devient d'autant plus préoccupante.

À LIRE AUSSI

Image
Militaires devant le Louvre
Terrorisme : Al-Qaïda menace la France et la Suède
DÉPÊCHE — Dans la dernière édition du magazine Sada al-Malahim, le groupe terroriste Al-Qaïda a ouvertement menacé la France et la Suède, apprenait Le Figaro ce jeudi ...
15 septembre 2023 - 16:25
Politique
Image
Le logo des ciments Lafarge le 7 avril 2014 à Paris
Financement de Daech en Syrie : que risque Lafarge ?
Le groupe Lafarge est accusé de "financement d’entreprise terroriste" et "mise en danger de la vie d’autrui" pour avoir payé des groupes terroristes, notamment l'Etat ...
17 octobre 2017 - 17:39
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.