"Aucune preuve" ne lie la Russie au sabotage des gazoducs Nord Stream, selon le Procureur fédéral allemand

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 06 février 2023 - 11:00
Image
Nord Stream
Crédits
John MACDOUGALL / AFP
"Aucune preuve" ne lie la Russie au sabotage des gazoducs Nord Stream, selon le Procureur fédéral allemand.
John MACDOUGALL / AFP

“Aucune preuve” ne lie la Russie aux explosions des gazoducs sous-marins Nord Stream 1 et 2. Le procureur fédéral d’Allemagne, Peter Frank, a déclaré le 4 février au quotidien Die Welt que le rôle de Moscou dans cet acte de sabotage “n’est actuellement pas vérifiable”. Une version qui corrobore jusqu'à ce jour les premières conclusions d’une enquête dévoilées en décembre par The Washington Post.

Peter Frank a déclaré à l’édition dominicale du quotidien allemand, “Welt Am Sonntag”, que “les enquêtes se poursuivaient”. Le Procureur fédéral d’Allemagne a expliqué que des “échantillons d’eau et de sols ainsi que des restes de pipelines ont été prélevés sur la scène du crime, qui a été largement documentée. Nous évaluons actuellement cela au niveau pénal”, a-t-il déclaré.

L’Allemagne, qui mène sa propre enquête sur ces explosions, “est en contact avec la Suède et le Danemark”, poursuit le magistrat. Les deux explosions sont survenues dans les zones économiques exclusives (ZEE) de ces deux pays nordiques.

Dans la même interview, Peter Frank a par ailleurs annoncé que Berlin avait recueilli “des preuves de crimes de guerre commis en Ukraine” et plaidé pour une “action judiciaire à l’échelle internationale contre la Russie”. "Nous nous concentrons actuellement sur les massacres perpétrés à Boutcha ou sur l’attaque contre les infrastructures civiles en Ukraine”, a-t-il ajouté.

La Russie “reste un suspect majeur”

En décembre, le Washington Post révélait que “les premières conclusions” d’une enquête démontraient que “rien ne liait, de manière concluante, la Russie à l’attaque”. Moscou “n’est peut-être pas responsable du sabotage” et sa “condamnation a été rapide et généralisée”, lit-on.

L’enquête indiquait que “les détails médico-légaux” ne permettaient pas d’affirmer que la Russie était derrière le sabotage. Les résidus des explosifs récupérés ainsi que la profondeur relativement faible des tuyaux endommagés maintenaient un vaste champ de possibilités quant aux auteurs de cet acte. “Différents acteurs auraient pu réussir l'attaque”, à l’aide de “drones submersibles” ou de “navires de surface”, relayait le Washington Post. La “Russie restait un suspect majeur”, selon les déclarations de responsables au quotidien américain, compte tenu de “ses récents bombardements d’infrastructures civiles en Ukraine”.

Les explosions des deux gazoducs ont immédiatement laissé place à des accusations mutuelles entre la Russie, les États-Unis et d’autres pays membres de l’Otan. Les accusations contre Moscou suscitaient un scepticisme chez certains, estimant que la Russie “avait peu à gagner à endommager les gazoducs” qui lui génèrent des “milliards de dollars de revenus annuels”.

Les accusations portées contre “la Russie ont été jugées précipitées”, n’ayant pas “tenu compte d'autres pays, ainsi que des groupes extrémistes, qui pourraient avoir la capacité et un motif pour mener l'attaque”, relayait encore le Washington Post.

Les États-Unis ont qualifié de “ridicules” les accusations de Moscou selon lesquelles Washington était derrière ce sabotage. Pour autant, l’administration Biden ne cache pas sa satisfaction à ce que le Nord Stream “ne soit plus qu’un morceau de métal au fond de la mer”.

À LIRE AUSSI

Image
Cadavres mis dans des sacs mortuaires
Retour sur les allégations de crimes de guerre russes en Ukraine : Boutcha (3/6)
CHRONIQUE - Boutcha fut un tournant dans la guerre qui oppose l’Ukraine à la Russie. Ce fut le moment où la diabolisation de la Russie fut maximale. Les titres des jou...
07 septembre 2022 - 18:45
Politique
Image
Victoria Nuland
L’administration Biden “satisfaite” du sabotage des gazoducs Nord Stream
Washington continue de rejeter fermement les accusations selon lesquelles les États-Unis étaient impliqués dans les actes de sabotages des gazoducs sous-marins Nord St...
30 janvier 2023 - 16:30
Politique
Image
Nord Stream
"Rien ne lie de manière concluante" la Russie à l'explosion des gazoducs sous-marins Nord Stream, selon le Washington Post
Accusée de tous bords dans l’explosion des gazoducs sous-marins Nord Stream, la Russie "n’est peut-être pas responsable du sabotage”. Les premières conclusions d’une e...
23 décembre 2022 - 19:05
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.