Bombardiers russes : deux avions interceptés au large de la Bretagne par des Rafale français

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 05 octobre 2016 - 18:44
Image
Bombardier russe TU-160 avion
Crédits
©Alexander Nemenov/AFP FILES/AFP
La présence des deux bombardiers russes ont provoqués la mise en alerte de quatre pays en quelques heures.
©Alexander Nemenov/AFP FILES/AFP
Nouvelle provocation de la Russie contre France. Deux bombardiers russes ont été arrêtés fin septembre avant qu'ils ne pénètrent dans l'espace aérien français, au large de la Bretagne.

Deux bombardiers russes de type Tu160 Blackjack ont été interceptés par des Rafale français au large de la Bretagne. Passé d'abord par la Norvège, puis par le Royaume-Uni, le passage de ces deux avions a provoqué la mise en alerte de quatre pays. En effet, après être passé au large de la Bretagne, les bombardiers se sont dirigés vers l'Espagne avant de repartir vers l'Irlande puis enfin la Russie.

A 9h13, la Norvège a détecté la présence de deux avions russes au nord de leur pays. Deux chasseurs F-16 de la flotte norvégienne ont accompagét les bombardiers au nord de l'Ecosse où ils ont été pris en charge par deux Typhoon britanniques. Le contournement qui est opéré par l'ouest de l'Irlande fait dérouter les avions russes vers la Bretagne.

Le service de presse de l'armée de l'air a déclaré dans un communiqué: "à 13h57, deux Rafale de la permanence opérationnelle de Tours décollent pour les intercepter à 100 kilomètres des côtes bretonnes. Ils escortent les Blackjack jusqu'au large de Mont-de-Marsan. (…) Deux Rafale de la permanence opérationnelle de Mont-de-Marsan prennent le relais à 14h33. Les deux avions russes mettent alors le cap à l'ouest en longeant la côte ibérique". Direction Bilbao pour les deux bombardiers russes où deux F18 espagnols ont remplacé les Français pour les accompagner en Irlande.

Cette énième provocation intervient quelques mois seulement après une première visite d'avions russes au large de nos côtes, en février dernier.

En France, en cas d'alerte, les avions en charge d'intercepter les appareils repérés se mettent à son niveau et tente d'établir une communication visant à leur indiquer le chemin à suivre. Mais si l'avion ne répond pas ou est jugé inquiétant et menaçant, seul le Premier ministre à l'autorisation de donner l'ordre d'abattre l'appareil opposant.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Le "Vladivostock", navire de classe Mistral en mouillage à Saint-Nazaire.
Mistral : la France reporte la livraison à la Russie "jusqu'à nouvel ordre"
La France vient d'annoncer ce mardi qu'elle reporte "jusqu'à nouvel ordre" la livraison du premier navire de guerre de classe Mistral à la Russie. Le président de la R...
25 novembre 2014 - 14:26
Politique
Image
Bombardier russe TU-160 avion
Deux bombardiers russes ont été interceptés par la chasse française au large du Touquet
Les forces aériennes russes ont fait une nouvelle démonstration de force en envoyant deux bombardiers lourds, de modèle TU-160, survoler la Manche le 17 février dernie...
08 mars 2016 - 19:58
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.