Covid : L'Islande envisage-t-elle de renoncer à la stratégie de vaccination générale?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Covid : L'Islande envisage-t-elle de renoncer à la stratégie de vaccination générale?

Publié le 12/08/2021 à 13:22 - Mise à jour à 13:30
© Halldor KOLBEINS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que le taux d'incidence du COVID-19 en Islande atteint un niveau record, les autorités islandaises commencent à revoir leur approche de la lutte contre la pandémie. Dimanche 8 août, dans une interview à la radio, l'épidémiologiste en chef islandais, Thorolfur Gudnason a declaré qu' « obtenir l'immunité collective par la vaccination générale est hors d'atteinte ». Il a également affirmé que pour obtenir l'immunité collective, il faudrait plutôt laisser le virus se propager dans la société, tout en empêchant l'hôpital de s'effondrer. Plus tard dans la journée, il a déclaré que ses propos avaient été mal interprétés et que la politique des autorités vis-à-vis de la pandémie en cours restait inchangée.

La vaccination ne prévient pas l'infection ou la transmission du COVID-19 autant que les experts l'avaient espéré

Certains médias ont interpreté les propos de Thorolfur Gudnason comme une déception officielle par rapport aux impacts de la stratégie islandaise de vaccination. En effet, lors de l’interview, l’épidemiologiste a signalé les limites de la vaccination, qui n’empêchent pas une réinfection, et il a même ajouté “qu'il faudrait laisser les gens se contaminer naturellement afin d'obtenir à terme une immunité collective”. Des déclarations qui n’ont pas été très bien acceptées.

Immunité collective grâce à la “contamination naturelle” mais pas de levée des restrictions pour propager librement le virus dans la société

En Islande, 93 % des habitants de plus de 16 ans sont entièrement vaccinés, et plus de 69 % de la population islandaise est entièrement vaccinée contre le COVID-19. Alors que les limites de la vaccination sont connues et que Thorolfur Gudnason a confirmé une prochaine phase de contamination naturelle contrôlée, il a clarifié plus tard que cela ne signifiait pas une levée des restrictions. En plus des restrictions aux frontières, l'Islande devrait continuer à appliquer des restrictions nationales pour empêcher la propagation du virus. Atteindre l'immunité collective reste cependant un objectif et l'épidémiologiste en chef a déclaré que l'Islande avait parcouru un long chemin vers cet objectif. "L'objectif est d'obtenir une immunité collective d'une manière ou d'une autre grâce à la vaccination, et nous l'avons essayé” a-t-il précisé

L’Islande ne renonce pas à la vaccination et prévoit même une troisième dose de vaccin pour les plus vulnérables

Thorolfur Gudnason revendique que la moitié des personnes vaccinées sont immunisées. D’autres pays commencent à s'ouvrir à l'idée de vivre avec le virus, tout en ayant mis en place une stratégie de vaccination. Comme l’Islande, l’Espagne commence à se rendre compte des limites de la vaccination. “Il est peut-être nécessaire de remettre en cause l’objectif de l’immunité collective, car contrairement à d’autres épidémies, celle du Covid est composée de nombreux variants, et l’imperfection des vaccins rapidement développés rend l’immunité collective difficile à atteindre” explique José Jiménez, chercheur au Département des maladies infectieuses du King's College de Londres. 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En Islande, 93 % des habitants de plus de 16 ans sont entièrement vaccinés, et plus de 69 % de la population islandaise est entièrement vaccinée contre le COVID-19.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-