Escorté depuis Moscou par des avions de chasse, Vladimir Poutine rencontre ses homologues à Abou Dhabi et Riyad

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 08 décembre 2023 - 12:12
Image
Poutine Ben Salmane
Crédits
SPA / AFP
En visite éclair dans le Golfe le 6 décembre, Vladimir Poutine a invité le Mohammed ben Salmane à venir lui rendre visite à Moscou.
SPA / AFP

MONDE - Visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), Vladimir Poutine multiplie les tournées diplomatiques. Après le Kirghizstan et la Chine en octobre, le président russe s’est rendu mercredi 6 décembre 2023 au Moyen-Orient. Son avion présidentiel a été escorté par quatre à six avions de chasse SU-35S de Moscou jusqu’à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, première destination de son déplacement. Le chef du Kremlin s’est ensuite rendu à Riyad en Arabie saoudite, pour y rencontrer Mohammed Ben Salmane. Au menu des discussions : les relations bilatérales, le pétrole et la situation internationale, particulièrement à Gaza. Pour la Russie, il est également question de sortir de l’isolement diplomatique dans lequel les Occidentaux souhaitent l’enfermer.

Fait rare pour sa première visite en dehors des pays de l’ex-URSS ou des États alliés : l’avion présidentiel Iliouchine-96 transportant le chef du Kremlin était escorté de plusieurs avions de chasse Sukhoi-35S, équipés de missiles. C’est ce que l’on pouvait voir sur les images transmises par le ministère russe de la Défense. Le président russe a été accueilli en grande pompe, avec le passage dans le ciel de sept avions de chasse dispersant les couleurs du drapeau russe et des cavaliers au garde-à-vous devant le palais de son homologue émirati, Mohamed ben Zayed al-Nahyane.

Pourparlers à propos de l’OPEP+ et de la situation à Gaza

Selon Kremlin, la coopération entre les deux pays, le pétrole et les questions internationales étaient à l’ordre du jour. “Je voudrais dire que les Émirats arabes unis sont le plus grand partenaire commercial de la Russie au Moyen-Orient et dans la région du Golfe”, a déclaré le président émirati. Il a rappelé que son pays est un “investisseur majeur dans l’économie russe” et que cette relation étroite se prolonge au sein des BRICS, de l’OPEP+ et de l’Organisation de coopération de Shanghai.

Pour sa part, Vladimir Poutine a précisé que les relations entre les deux pays “ont atteint des sommets sans précédent”. Il salue également la “contribution considérable” des Emirats “à la stabilisation de la situation dans le monde”, en sa qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Le président russe fait sans doute référence à l'abstention des Emirats lors des vote de résolutions liées à l'invasion de l'Ukraine. Les échanges commerciaux entre les deux Etats sont en hausse considérable depuis février 2022, permettant à Moscou d’amortir les rafales de sanctions occidentales. “L'année dernière, nos échanges commerciaux ont augmenté de 67,7%. Cette année, je pense que les chiffres seront encore plus élevés. Il en va de même pour l'activité d'investissement”, a déclaré Poutine, précisant que des "projets dans le secteur du gaz et du pétrole” sont en cours. Le voyage du président russe intervient en pleine COP28, peu après le départ des dirigeants occidentaux, comme Emmanuel Macron ou la vice-présidente américaine, Kamala Harris.

Le même jour, Poutine a poursuivi sa tournée en se rendant en Arabie saoudite, pour discuter avec Mohammed ben Salmane. Le prince héritier a expliqué que son homologue et lui “travaillent ensemble pour promouvoir la stabilité et le développement dans le monde, spécialement au Moyen-Orient. Notre coopération et nos interactions politiques ont eu une influence positive sur plusieurs questions et ont contribué à renforcer la sécurité. En outre, nos relations politiques et notre coopération futures auront sans aucun doute une influence positive sur l’environnement international”, estime-t-il.

La Russie conforte son influence dans la région

Le président russe a convié son homologue à venir lui rendre visite Moscou. A propos de la situation au Moyen-Orient, il estime qu’“il est désormais très important pour nous tous d’échanger des informations et des points de vue sur ce qui s’y passe”. A l’issue de leur réunion, les deux dirigeants ont appelé les membres de l’OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs, à se réunir autour d’un accord sur la réduction de la production mondiale de pétrole.

Le chef du Kremlin est très vite rentré à Moscou pour recevoir, jeudi, le président d’un autre pays allié, dont la proximité avec la Russie suscite l’ire des puissances occidentales. Il s’agit de l’Iranien Ebrahim Raïssi.

A l’image de ses discussions avec ses homologues émirati et saoudien, Poutine et le président iranien ont évoqué la situation à Gaza. "Les questions bilatérales, y compris les interactions économiques, ainsi que les discussions sur les questions régionales et internationales, en particulier la situation à Gaza, figureront en bonne place à l'ordre du jour de ce voyage d'une journée", a confirmé l’agence de presse officielle de la République islamique Irna.

Les enjeux de ces visites sont multiples et interviennent à un moment très particulier. En se déplaçant loin de la Russie et de ses alliés traditionnels comme la Chine ou la Corée du Nord, et en atterrissant escorté de plusieurs avions de chasse dans l'une des régions les plus sensibles du monde, la Russie démontre le maintien de son influence au Moyen-Orient. 

À LIRE AUSSI

Image
Poutine Xi Jinping
Vladimir Poutine à Pékin pour rencontrer Xi Jinping et discuter “de manière franche” de l’Ukraine et du Moyen-Orient...
MONDE - Quelques jours après sa visite au Kirghizstan, son premier voyage à l'étranger depuis le mandat d'arrêt lancé contre lui par la Cour pénale internationale (CPI...
19 octobre 2023 - 12:48
Politique
Image
Meta Andy Mark Stone
La Russie inculpe et recherche un porte-parole du groupe Meta pour “promotion d’activités terroristes”
MONDE - Un porte-parole du groupe américain Meta, société mère de Facebook, Instagram et WhatsApp, est inculpé par contumace en Russie. Un tribunal russe a ordonné lun...
29 novembre 2023 - 11:39
Politique
Image
Hausse du pétrole
L'OPEP prévoit une hausse de la consommation de pétrole et met en garde contre le "chaos"
MONDE - Les prix du pétrole ont augmenté lundi 9 octobre de près de 4 % en raison des inquiétudes liées à une escalade du conflit au Moyen-Orient. Le même jour, l'OPEP...
11 octobre 2023 - 12:51
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.