Hong Kong: les personnes testées positives au Covid-19 devront porter un bracelet électronique

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 juillet 2022 - 20:25
Image
Bracelet électronique
Crédits
AFP
En cas de violation de la mesure: une amende de 3 100€, et jusqu’à six mois de prison.
AFP

À Hong Kong, la politique du zéro covid se poursuit et s’intensifie. Le gouvernement s’apprête à donner au confinement les véritables allures de l’emprisonnement. Le 11 juillet, les autorités de l’archipel ont annoncé que les personnes testées positives au Covid-19 devront porter un bracelet électronique de sorte qu’elles puissent s’assurer du bon respect de leur isolement, rapporte le quotidien britannique The Guardian.

« Nous devons nous assurer que l’isolement à domicile soit plus précis tout en restant humain, a déclaré Lo Chung-Mau, nouveau secrétaire à la Santé de Hong Kong. Si nous donnons la liberté aux personnes malades et leur permettons de se promener, cela limitera la liberté de ceux qui sont négatifs », a-t-il argué.

En cas de non-respect de cette mesure, qui se veut donc « humaine », les personnes encourront une amende pouvant aller jusqu’à 25 000 dollars de Hong Kong, soit près de 3 100 €, et jusqu’à six mois de prison. Rien que ça.

Voir aussi : Covid-19: des Chinois prêts à manifester ont vu leur passe sanitaire virer au rouge

Cependant, il ne s’agit pas d’une première. Le gouvernement hongkongais avait déjà fait appel à ce type d’équipement au début de la crise du Covid-19, en 2020. Les nouveaux arrivants sur le territoire étaient ainsi sommés de se mettre en quarantaine et se voyaient ordonnés de mettre un bracelet électronique avec un QR code rattaché à une application, qui pouvait pister les mouvements de son porteur, relate le média en ligne américain Insider.

Croissance de la surveillance

Les autorités de l’archipel planchent également sur l’instauration de nouvelles mesures sanitaires, inspirées du modèle chinois, qui enregistre les mouvements des personnes, leurs antécédents de voyage, leurs résultats de tests...

Sur la base des données collectées, les Chinois reçoivent un code couleur (vert, jaune et rouge, signifiant haut risque) qui s’affiche au moment de scanner le QR code personnel, au moment d’entrer dans un lieu public. Les citoyens dont le code est rouge ou jaune se voient interdits l’accès jusqu’à pouvoir présenter des tests négatifs, sur une certaine période.

À chaque QR code est relié à l’application, Leave Home Safe, sortie en 2021. Celle-ci contient seulement le dossier de vaccination des utilisateurs et indique si un utilisateur a été en contact avec une personne contaminée. Lo Chung-Mau a donc annoncé qu’il faudra adapter l’application pour les prochaines mesures… Aussi, il sera demandé aux Hong-kongais de transmettre à la plateforme des informations plus confidentielles comme leurs vrais noms, leur numéro de carte d’identité, numéros de téléphone... Leurs mouvements seront également enregistrés.

Pour rappel, une étude scientifique issue de la prestigieuse université Johns Hopkins a mis en février un point final au débat autour de la question des coûts et des avantages des mesures de confinement. La conclusion est sans appel : peu, voire pas d’effets sur la mortalité liée au Covid-19, mais un coût économique et social désastreux.

Voir aussi : Les mesures de confinement n'ont eu aucun effet sur la mortalité Covid, d'après l'Université Hopkins

À LIRE AUSSI

Image
L'université Johns Hopkins.
Les mesures de confinement n'ont eu aucun effet sur la mortalité Covid, d'après l'Université Hopkins
Une étude scientifique issue de la prestigieuse université Johns Hopkins devrait mettre un point final au débat politique et médiatique autour de la question des coûts...
03 février 2022 - 17:30
Société
Image
Qr code en Chine
Covid-19: des Chinois prêts à manifester ont vu leur passe sanitaire virer au rouge
"C'est clairement un abus de pouvoir". Plusieurs habitants de la ville de Zhengzhou (Chine) ont vu leur passe sanitaire s'afficher en rouge ce mercredi 15 juin, synony...
16 juin 2022 - 16:56
Politique
Image
Tomi Lahren
"Qui est stupide maintenant ?" : suite à l’étude Hopkins, Tomi Lahren atomise les "enfermistes"
« Les mesures de confinements ont eu peu, voire aucun effet sur la mortalité au Covid-19 ». Telle est la conclusion d’une méta-analyse issue de la prestigieuse univers...
13 février 2022 - 19:07
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don