Le pape François accueilli en star à New York

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le pape François accueilli en star à New York

Publié le 25/09/2015 à 10:51 - Mise à jour à 18:06
©POOL New/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après deux jours passés à Washington où il a rencontré le président Barack Obama et s'est exprimé devant les deux chambres réunies du Congrès, le pape François est arrivé jeudi 24 au soir à New York. Il a été accueilli par des milliers de personnes surexcitées.

Des milliers de personnes étaient réunies jeudi 23 sur la 5ème Avenue à New York pour accueillir le pape François. Le souverain pontife arrivait tout juste de Washington où il a tenu un discours devant les deux chambres réunies du Congrès. Il doit rester un peu plus de 36 heures dans la Grosse Pomme, où il n'avait jamais mis les pieds de sa vie.

Après avoir troqué sa Fiat 500 pour la papamobile, il a béni la foule en délire. Puis, il s'est dirigé vers la cathédrale Saint-Patrick, sur la 5e Avenue, où il a été accueilli par le gouverneur de New York, Andrew Cumo, le maire Bill de Blasio et l'archevêque de New York Timothy Dolan. Disant la messe du soir devant 2.500 personnes, pour la plupart des membres du clergé, il a tenu à exprimer sa solidarité avec les mususlmans après la tragique bousculade qui a fait plus de 700 morts à la Mecque en Arabie saoudite. 

Ce vendredi, la journée s'annonce tout aussi chargée. En effet, le pape devra prononcer un discours à l'ONU avant de présider une cérémonie au musée du 11 septembre. Il se rendra ensuite dans le quartier défavorisé de Harlem afin de visiter une école, puis participera à une procession à Central Park et finira sa journée sur une gigantesque messe donnée dans le complexe multisports du Madison Square Garden devant près de 20.000 personnes.

Débuté mardi 22, le voyage de François aux Etats-Unis se distingue de celui accompli juste avant à Cuba où, dans une volonté de conciliation avec les autorités, il avait évité de rencontrer des détenus politiques, des sans-abris ou des déserhités, contrairement à ses habitudes. Au pays de l'oncle Sam, il a en revanche pu s'exprimer librement sur des thèmes qui lui sont chers tels que l'immigration ou la justice sociale.

Ainsi, reçu par Barack Obama lors de son étape à Washington, il a insisté sur l'accueil des migrants et la nécessité de lutter pour les millions d'exclus à travers le monde. Il a ensuite canonisé un missionnaire espagnol, Junipero Serra, évangélisateur controversé des Indiens en Californie avant d'aller rencontrer des SDF.

Puis, jeudi 24, lors de son discours devant le Congrès, il a demandé aux élus d'assumer leurs responsabilités vis-à-vis du monde. Il a alors affirmé son opposition à la peine de mort et évoqué sa préocucupation face à la famille "menacée" comme peut-être jamais elle ne l'a été. Afin de ne froisser personne, il a tout de même pris soin de faire l'éloge du rêve américain. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A son arrivée à l'aéroport de New York, le pape François a été accueilli par de nombreux enfants.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-