Les Japonais refusent l'introduction de cartes d'identité numériques

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 02 novembre 2022 - 15:50
Image
Robot-Pepper-Japon
Crédits
©YoshikazuTsuno/AFP
Le Japon est un pays moderne, mais il est toujours très attaché à l’utilisation des télécopieurs ou de l'argent liquide.
©YoshikazuTsuno/AFP

Si le Japon est un pays pionnier de l'électronique grand public, qui a toujours été à la pointe de l'évolution technologique, ses citoyens se montrent réticents concernant la mise en place d’une carte d'identité numérique. Pour pousser ses citoyens à adopter la numérisation,  le gouvernement a intensifié ses efforts, allant jusqu’à menacer les Japonais de perdre leur couverture par l’assurance maladie publique. 

Les Japonais considèrent les cartes d'identité numériques comme une violation de leur droit à la vie privée

Lundi 24 octobre, le premier ministre japonais Fumio Kishida a déclaré aux législateurs devant le Parlement japonais que les anciennes cartes d'assurance maladie sans photo seront progressivement supprimées et remplacées par la carte d'identité numérique d'ici à 2024. Comme l'explique l'Associated Press, il s’agit d’une stratégie pour forcer l’adoption définitive de la carte d'identité numérique par les Japonais, car depuis l’année 2016, elle peine à s’imposer.

De nombreux Japonais craignent qu’une telle carte soit utilisée à mauvais escient pour faciliter la surveillance, ou qu’elle puisse favoriser le vol de leurs informations personnelles. Ces craintes motivent des protestations, dont des manifestations en ligne et des pétitions qui ont recueilli plus de 100 000 signatures. Le fait que le document contienne une puce est la source d'inquiétude principale des citoyens, qui estiment qu’il s’agit d'un danger potentiel pour la sécurité de leurs données.

Pas de numérique au-delà du système de santé au Japon

Après de nombreux scandales liés à des fuites de données et à d’autres erreurs technologiques, de nombreux Japonais se méfient de la gestion des données par le gouvernement. Ils ont également peur de la tendance au contrôle excessif du gouvernement japonais, un héritage venant en partie des régimes autoritaires en place avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour le professeur à l'Université de Tokyo Hidenori Watanave, il faudrait que quelque chose de radical se produise pour que les gens acceptent de tels changements, tout comme il a fallu une défaite dévastatrice pendant la Seconde Guerre mondiale pour que le Japon se transforme en une puissance économique.

Les Japonais sont traditionnellement fiers du travail méticuleux et de qualité artisanale, et beaucoup se consacrent également au rangement, classement et stockage soigneux des documents physiques. De nombreux Japonais craignent également que leur emploi ne vienne à disparaître avec le développement excessif du numérique. Ces personnes voient la numérisation comme une négation de leur travail passé. Koichi Kurosawa, secrétaire général de la Confédération nationale des syndicats, un groupement de syndicats comptant des millions de membres, a déclaré que les gens seraient plus satisfaits de la numérisation si cela rendait leur travail plus facile et plus court, alors qu’elle a exactement l’effet contraire pour de nombreux Japonais.

Des sociétés modernes s'accrochent à d’anciennes façons de faire

Le Japon est un pays moderne, mais il est toujours très attaché à l’utilisation des télécopieurs ou de l'argent liquide. Le remplissage de formulaires papier est la norme, ainsi que la signature manuscrite, et l’usage de tampons en caoutchouc, qui sont également utilisés dans de nombreux cas comme signature personnelle.

Dans ce pays aux habitudes très traditionnelles où la création et la gestion de documents papier sont perçues comme quelque chose de précieux en soi, réalisé avec fierté par ceux qui en ont la charge, une carte d’identité numérique peine à être implémentée. Comme l’explique le professeur d’innovation Enrique Dans sur son blog, le Japon n'est pas le seul pays à résister à la transformation numérique. L’Allemagne, où les cartes bancaires sont toujours peu utilisées, est aussi un exemple clair de la résistance au numérique. Dans ces pays, de nombreuses personnes sont très sensibles à la protection de la vie privée. L’Allemagne et l’Autriche sont par exemple aussi des pays très réticents à la cartographie de leurs territoires par des services numériques comme Google. 

À LIRE AUSSI

Image
carte vitale
Fraude à la sécurité sociale : le sénat examine le projet de carte vitale biométrique
Pour lutter contre la fraude à la sécurité sociale, l’expérimentation d’une carte vitale biométrique qui intégrerait les empreintes digitales vient d'être approuvée p...
20 novembre 2019 - 12:41
Politique
Image
Adran
Les vrais androïdes arrivent ! De nouveaux robots expriment des émotions parfaites
Les robots évoluent depuis des décennies, mais les androïdes à visage humain réalistes, qui peuplent les films de science-fiction, semblent encore loin. Nous avions pa...
16 décembre 2021 - 18:31
Société
Image
Metropole Nice Côte Azur Matinale Eco 08.07.2015
Santé : les bienfaits et les dangers de la numérisation des données personnelles
Les nouvelles technologies permettent de rassembler sur des supports numériques quantité de données personnelles, notamment en matière de santé. C'est une avancée cons...
08 juillet 2015 - 19:09
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.