L’opposant Alexeï Navalny rentre en Russie, il est interpellé sitôt arrivé à Moscou

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 18 janvier 2021 - 11:19
Image
Navalny
Crédits
AFP
Alexeï Navalny a été interpellé dès son arrivée à Moscou
AFP
Les services pénitentiaires russes (FSIN) reprochent à Alexeï Navalny d’avoir violé son contrôle judiciaire en allant se faire soigner en Allemagne après avoir été empoisonné.
 
Ce lundi matin, l’ennemi juré du Kremlin est en détention dans l’attente d’une décision d’un tribunal, accusé de « multiples violations de sa période probatoire ». Pour le FSIN, Alexeï Navalny n’a pas respecté ses obligations liées à une peine de prison avec sursis prononcée en 2014.
 
L’avocat de 44 ans a effectivement passé ses cinq derniers mois en Allemagne, où il a été soigné après une tentative d’assassinat au poison neurotoxique Novitchok, en aôut.
 
Embarquement à Berlin
 
Dimanche, Alexeï Navalny et sa femme Loulia ont donc embarqué à Berlin, accompagnés d’une nuée de journalistes, direction Moscou. Officiellement « sans aucune crainte » :
 
 
« En Allemagne, c’était bien, mais rentrer à la maison c’est toujours mieux » 
 
Les services pénitentiaires avaient cependant prévenu dès jeudi d’une arrestation dès lors qu’il remettrait le pied sur le sol russe.
 
Avion détourné 
 
L’avion devait initialement se poser sur le tarmac de l’aéroport moscovite de Vnoukovo. Alors que la police anti-émeutes procédait à l’arrestation de dizaines de soutiens de Navalny, l’appareil a été détourné au dernier moment vers un autre aéroport de Moscou, celui de Cheremetievo. 
 
C’est là, et au moment du contrôle des passeports, qu’Alexeï Navalny a été séparé de son épouse, toujours sous l’œil des caméras, et interpellé.
 
Depuis dimanche soir, le Conseil européen comme la France, l’Allemagne ou encore la future administration américaine de Joe Biden réclament sa libération. Sur Facebook, la porte-parole de la diplomatie russe les invite à « se mêler de leurs affaires ». 
 

À LIRE AUSSI

Image
Prise d'otage
Prise d'otages de nos libertés fondamentales II : ça continue à l’Assemblée nationale
Dans la série prise d’otages de nos libertés fondamentales, le projet de loi 3714 du 21 décembre mettait à l’ordre du jour d’instituer un régime pérenne de gestion des...
17 janvier 2021 - 01:41
Politique
Image
Kim Jong Un, le président Nord Coréen
La Corée du Nord désigne son « principal ennemi » : les Etats-Unis d’Amérique
La Corée du Nord organise actuellement le 8ème congrès du Parti du Travail. C’est l’occasion pour les dirigeants du pays d’afficher une attitude hostile vis-à-vis de l...
12 janvier 2021 - 08:38
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.