L'Union européenne va livrer des armes à l’Ukraine, même si ce n'est pas prévu par les traités

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 février 2022 - 19:02
Image
Drapeaux Union européenne
Crédits
AFP
L'Union européenne va livre des armes à un pays qui ne fait pas partie de l'UE.
AFP

« Pour la première fois, l'Union européenne va financer l'achat et la livraison d'armements et d'autres équipements à un pays victime d'une guerre. C'est un tournant historique », a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, au cours d’une allocution en ligne. Une décision historique qui fait polémique, puisque les traités européens ne confèrent pas cette compétence à l’Union européenne, l'Ukraine n’étant membre ni de l’UE ni de l’OTAN. Si de nombreux responsables politiques se sont satisfaits de cette décision, d’autres, en revanche, dénoncent un « coup d'État ».

L’UE débloque 450 millions d’euros pour acheter des armes

« Un accord a été trouvé pour fournir des armements à l'armée ukrainienne pour une valeur de 450 millions et des équipements de protection et du carburant pour 50 millions. Tout cela sera couvert par notre "Facilité européenne pour la paix" et notre fonds intergouvernemental. C'est la première fois dans l'histoire que nous allons le faire », a annoncé dimanche le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

Dimanche, plusieurs responsables européens, ont déclaré que les pays de l'Union européenne ont commencé à livrer des quantités "significatives" d'armements à l'Ukraine depuis samedi « pour leur permettre de se défendre ». Les armements sont prélevés sur les stocks nationaux.

Le président russe Vladimir Poutine a averti que les pays qui soutiendraient l'Ukraine subiraient des attaques et annoncé la mise en alerte de la force nucléaire russe. Si Josep Borrell déplore que « c'est une énorme responsabilité que de dire cela à un tel moment », il reste prêt à faire encourir ce risque aux populations européennes : « Mais nous continuerons à soutenir l'Ukraine », a-t-il affirmé.

« Coup d’État de l’Union européenne »

Sur les réseaux, de nombreux figures médiatiques et politiques ont fustigé la décision de l’Union européenne de s’arroger cette compétence, bien qu’elle ne soit pas prévue par les traités. D’aucuns ont même parlé un coup d’État, comme par exemple Nicolas-Dupont Aignan :

Ou encore de Florian Philippot, qui estimé que l’Union européenne « va de coup d’État en coup d’État » :

De son côté, le président de l'UPR, François Asselineau, a lancé sur Twitter « l'Europe, c'est la guerre », jugeant que l'UE « bafoue le droit » et « pousse à la guerre en Ukraine ».

Le professeur de philosophie René Chiche, soulignant qu'aucun traité ne permet à l'Union européenne de procéder à l'achat et à la fourniture d'armements, s’est lui demandé ce qu’en pensent les Français dans leur ensemble « sachant qu'armer l'Ukraine, c'est presque déclarer la guerre à la Russie ».

Des opposants aux restrictions sanitaires ont attiré l’attention sur le fonctionnement anti-démocratique de la bureaucratie européenne, appelant à un référendum sur l’appartenance à l’UE :

Après une ingérence majeure dans la santé, qui en théorie n'est pas une compétence européenne, et donc dans l'armement, l'Union européenne prétend même désormais s'occuper d'information...

Voir aussi : RT et Sputnik interdits en Europe ? Et la liberté d'expression et d'information ?

À LIRE AUSSI

Image
Militaires français.
La France n'est pas prête pour la guerre, selon un rapport parlementaire
Ce vendredi 25 février, Emmanuel Macron a annoncé l'accélération du déploiement de soldats français en Roumanie. Faut-il en conclure que la France est prête à engager ...
26 février 2022 - 13:35
Politique
Image
François Fillon et sa femme Penelope arrivent au palais de justice de Paris pour leur procès en appel, le 22 novembre 2021
Ukraine: François Fillon démissionne de ses mandats russes
L'ancien Premier ministre François Fillon a annoncé vendredi démissionner de ses mandats russes aux conseils d'administration du géant de la pétrochimie Sibur et de Za...
25 février 2022 - 18:46
Politique
Image
Donato, Roos, Joron, Sincic
"Où est la transparence ?" Des députés européens demandent des comptes sur les politiques sanitaires
Lors d’un plateau exceptionnel au Parlement européen de Bruxelles, l’avocate Maître Diane Protat est venu rencontrer les députés européens opposés aux politiques sanit...
14 février 2022 - 18:47
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.