Nomination de Julian Assange pour le prix Nobel de la paix 2023  

Auteur(s)
Lauriane B.
Publié le 12 février 2023 - 14:45
Image
Assange
Crédits
JOHN MACDOUGALL / AFP
Toujours incarcéré au Royaume-Uni, Assange est proposé au Prix Nobel.
JOHN MACDOUGALL / AFP

"Celui qui a été le pionnier du seul antidote contre les guerres basées sur la tromperie mérite le prix Nobel de la paix". C’est ainsi que Marcello Ferrada de Noli, professeur émérite et président de l’association Swedish Doctors for Human Rights (les docteurs suédois pour les droits de l’homme), défend son choix de nominer Julian Assange pour le prix Nobel de la paix 2023, en plein conflit russo-ukrainien et à l’aube de ce qu’il pressent comme le "carrefour où se trouve bientôt l'humanité". 

Chaque année, des milliers d'académiciens, de professeurs, de scientifiques, de parlementaires et de lauréats du monde entier proposent différentes personnalités pour le fameux prix Nobel de la paix.  

"Sauvons la démocratie"

Le professeur d'épidémiologie confirme que l’institut norvégien a accusé réception de sa proposition, et il explique son choix dans cette déclaration annexe.  

Assange est pour lui porteur de "transparence". M. Ferrada de Noli considère que seule cette dernière est capable de "rendre ceux qui sont au pouvoir responsables", et de leur faire "reconnaître la vérité, (…) car la transparence conduira non seulement à la responsabilité, mais à une paix mondiale fondée sur la raison. Raison plus que jamais nécessaire face à une menace nucléaire".  

En pleine guerre en Ukraine, l’universitaire émérite met à l’honneur le travail mené par le fondateur de WikiLeaks, qu’il perçoit comme un "canot de sauvetage pour la démocratie". Il rappelle les propos tenus en 2011 par le journaliste actuellement emprisonné à Londres : "Si la guerre peut être déclenchée par des mensonges, la paix peut être déclenchée par la vérité".  

Le professeur souligne également que si la "Paix" peut se traduire géopolitiquement par le fait de "parvenir à un pacte pour mettre fin ou éviter la guerre", il est paradoxal que "Jens Stoltenberg de l'OTAN préconise d'intensifier la guerre pour mettre fin à la guerre". 

"Pour bientôt, nous devons choisir entre la raison et l'holocauste nucléaire (…) ce choix ultime revient aux élites politiques", conclut-il, "tout cela nous amène à la question de la démocratie". 

D’autres noms circulent  

Pour rappel, le prix Nobel de la paix 2022 a été attribué à des opposants au régime de Vladimir Poutine. Dans cette continuité, de nombreuses nominations pour 2023 sont en lien avec la Guerre en Ukraine, comme celle du président ukrainien Volodymyr Zelensky ou encore celle du général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.  

Cependant, certaines voix, comme celle d’Henrik Urdal, directeur de l’Institut de recherche sur la paix d’Oslo (Prio), s’élèvent pour "braquer les projecteurs vers d’autres problématiques internationales dans d’autres endroits du monde".  

Le prix 2023 sera annoncé début octobre. 

À LIRE AUSSI

Image
Assange
La femme de Julian Assange réclame "une position forte" de l'UE en faveur de sa libération
L’UE doit adopter une « position forte » face aux États-Unis pour demander la libération du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, emprisonné depuis 2019 au Royaume-Un...
13 décembre 2022 - 20:40
Politique
Image
Photographie prise lors de la manifestation pour Assange
Rassemblement pour la libération de Julian Assange à Paris
À l'appel au rassemblement de plusieurs organisations, une manifestation s'est tenue le 3 juillet 2022 à Paris, place de la République, pour réclamer la libération de ...
07 juillet 2022 - 16:55
Politique
Image
John Shipton
John Shipton, père de Julian Assange, compte sur une France "honorable et exemplaire"
Il est en France afin de promouvoir la demande d'asile de son fils Julian Assange ; John Shipton a fait à FranceSoir l’honneur d’un entretien, le vendredi 12 novembre....
15 novembre 2021 - 19:32
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.