Novak Djokovic prêt à sacrifier Roland-Garros et Wimbledon pour "la liberté de choisir"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 février 2022 - 12:57
Image
Novak Djokovic
Crédits
AFP
Novak Djokovic lors d'une réunion avec le président serbe à Belgrade, le 3 février 2022.
AFP

Au micro de la BBC le 15 février, Novak Djokovic s'est dit prêt à « passer à côté de trophées plutôt que de recevoir le vaccin ». Un mois plus tôt, il quittait l'Australie sans avoir pu participer au tournoi. S'il est resté discret depuis, cette nouvelle annonce publique n'a pas manqué de faire trembler le petit monde du tennis et bien au-delà.

Lire aussi : Novak Djokovic ne jouera pas l'Open d'Australie

Un grand sacrifice

En janvier, en étant contraint, « triste et déçu », de renoncer à sa participation à Melbourne, il a laissé sa place de champion à son rival Rafael Nadal, qui a remporté son 21ème Grand Chelem. Tant que la vaccination sera requise pour concourir, le Serbe assure être prêt à manquer d'autres tournois, même si cela implique pour lui d'être distancé dans la course au meilleur palmarès de l'histoire. « C'est le prix que je suis prêt à payer », affirmait-il sans la moindre hésitation.

Ce faisant, il défend la liberté de choisir comme nul autre, se défendant par ailleurs d'être "antivax". « Les principes de prise de décision concernant mon corps sont plus importants que n’importe quel titre ou quoi que ce soit d’autre. J’essaie d’être en phase avec mon corps autant que possible, expliquait-il. J'espère pouvoir jouer encore de nombreuses années. »

« J'ai toujours été un bon élève du bien-être, de la santé et de la nutrition », disait-il à la BBC, rappelant n'avoir « jamais été contre la vaccination ». Il n'écarte pas d'ailleurs la possibilité de se faire vacciner contre le Covid-19 à l'avenir.

D'autres tournois en vue ?

Novak Djokovic est inscrit au tournoi ATP 500 de Dubaï, prévu la dernière semaine de février. Là-bas, la vaccination contre le covid-19 n'est pour l'instant pas obligatoire. D'autres compétitions, en revanche, lui seront difficiles d'accès. Le directeur du Tournoi Masters 1 000 de tennis de Monte-Carlo, prévu du 9 au 17 avril, a assuré qu'il lui faudrait « être en règle avec les conditions sanitaires exigées par le gouvernement français. »

Reste à savoir, avec l'évolution de l'épidémie, si les prochaines décisions gouvernementales permettront à Novak Djokovic de participer aux tournois de Roland-Garros et de Wimbledon, prévus entre mai et juillet 2022. Avec les règles actuelles, il ne pourrait s'aligner à Roland-Garros.

Le "grand respect" d'un joueur français non-vacciné

Pierre-Hugues Herbert, vainqueur de plusieurs tournois du Grand Chelem en double, ainsi que de la Coupe Davis avec l'équipe de France, a manifesté son soutien au numéro un mondial. « Grand respect pour sa position. Il a des convictions, respect. Il est capable de mettre de côté le fait qu'il soit potentiellement le plus grand joueur de tous les temps pour une raison extra-sportive. », a déclaré le joueur français dans un entretien accordé au journal "l'Équipe".

À LIRE AUSSI

Image
Novak Djokovic
Novak Djokovic ne jouera pas l'Open d'Australie
Après dix jours de lutte administrative et judiciaire contre le gouvernement australien, Novak Djokovic va être contraint de quitter le pays. Après une seconde annulat...
16 janvier 2022 - 12:30
Politique
Image
Novak djokovic
Novak Djokovic, le mauvais feuilleton : son visa annulé à quatre jours du tournoi
Le numéro 1 mondial de tennis est toujours bloqué avant les premiers matchs de l’Open d’Australie, un des quatre tournois du Grand Chelem. Cette nuit, le ministre de l...
14 janvier 2022 - 16:34
Politique
Image
Sportifs et vaccin
Athlètes et vaccination : entre mésaventures et hésitations
Teddy Riner, légende du sport français s'il en est, a refusé de se prononcer sur la vaccination, évitant ainsi d'en devenir un ambassadeur, ou un détracteur. Suite à c...
04 octobre 2021 - 18:23
Société