Référendums de rattachement à la Russie en Ukraine: victoire du "oui"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 septembre 2022 - 11:30
Image
Dépouillement des bulletins de vote après un référendum d'annexion organisé par la Russie, le 27
Crédits
AFP - STRINGER
Dépouillement des bulletins de vote après un référendum d'annexion organisé par la Russie, le 27 septembre 2022 à Simferopol, en Crimée.
AFP - STRINGER

Les autorités des régions ukrainiennes de Zaporijjia, Kherson, Lougansk et Donetsk ont revendiqué mardi la victoire du "oui" en faveur d'un rattachement à la Russie, lors des référendums de rattachement organisés par Moscou et dénoncés par Kiev et ses soutiens occidentaux.

La commission électorale de la région de Zaporijjia a affirmé que 93,11% des électeurs avaient voté pour le rattachement à la Russie, après le dépouillement de 100% des bulletins de vote.

Dans la région de Kherson, l'administration a indiqué que 87,05% des électeurs avaient voté en faveur du "oui", après le dépouillement de tous les bulletins.

Peu après, celle de Lougansk a aussi annoncé la victoire du oui. Dans la soirée, les autorités de la région de Donetsk ont fait de même.

"Nous nous réunissons avec notre grande patrie, avec la grande Russie", a réagi le chef de la République populaire de Donetsk, Denis Pouchiline.

La prochaine étape revient au Parlement russe, censé voter dans les jours qui viennent un traité formalisant l'intégration des quatre régions au territoire russe.

Dans la foulée de ce processus parlementaire, le président Vladimir Poutine pourrait prononcer un discours dès le 30 septembre pour annoncer formellement l'annexion des territoires ukrainiens, selon les agences russes.

L'Ukraine va agir "pour défendre son peuple", a déclaré Zelensky

En attendant, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré mardi soir dans une vidéo postée sur Telegram que l'Ukraine agirait "pour défendre son peuple".

"Nous agirons pour protéger notre peuple : à la fois dans la région de Kherson, dans celle de Zaporijjia, dans le Donbass, et aussi dans les zones actuellement occupées de la région de Kharkiv et en Crimée", a déclaré M. Zelensky dans sa première réaction après l'annonce des résultats par les autorités prorusses.

S'adressant plus tôt mardi dans un message enregistré au Conseil de sécurité de l'ONU, il avait affirmé que Kiev ne pouvait mener de pourparlers avec Moscou après ces "pseudo-référendums".

"La reconnaissance par la Russie des pseudo-référendums comme normaux, la mise en œuvre du même scénario qu'en Crimée et une énième tentative d'annexer une partie du territoire ukrainien signifie que nous n'avons pas à discuter avec l'actuel président russe", a-t-il dit.

En 2014, le président Poutine avait signé un traité rattachant la Crimée à la Russie deux jours à peine après le référendum que les autorités russes y avaient organisé, lors d'une cérémonie au Kremlin, avant même le vote du Parlement russe.

"Action diabolique", selon le chef de la diplomatie américaine

Le G7 a juré de ne "jamais reconnaître" les résultats et Washington a promis une réplique "sévère" par la voie des sanctions économiques.

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a répété que les États-Unis et leurs alliés prendraient en représailles de nouvelles et "sévères" sanctions contre la Russie, suite à ce referendum de rattachement à la Russie qu'il a qualifié d'"action diabolique".

Par la voix de son ambassadeur à l'ONU, la Chine a quant à elle appelé au respect de "l'intégrité territoriale de tous les pays".

À LIRE AUSSI

Image
Referendum
A l'ONU, Emmanuel Macron dénonce des "simulacres de referendum" dans les républiques populaires du Donbass
Retour de l'impérialisme, potentiel « accident nucléaire », « simulacres de référendums »... Ce mardi, le président de la République Emmanuel Macron, s’adressant à 150...
21 septembre 2022 - 11:20
Politique
Image
Vote
Guerre en Ukraine: les Républiques de Donestsk et Lougansk appellent d'urgence à un référendum de rattachement à la Russie
Lundi 19 septembre, les dirigeants des Républiques populaires de Donetsk et Lougansk ont appelé d'urgence à l'organisation d'un référendum de rattachement à la Russie....
20 septembre 2022 - 11:55
Politique
Image
Six mois avant l'invasion des territoires sudètes, Edouard Daladier, Président du Conseil des ministres français, signait les accords de Munich, le 29 septembre 1938.
Des Sudètes au Donbass: de la tragédie à la farce
TRIBUNE — Depuis le début de cette guerre qui refuse de dire son nom selon la stratégie et la doctrine militaire et politique du Kremlin, un axiome conceptuel s'est ra...
18 septembre 2022 - 16:10
Opinions

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.