Syrie : l'État islamique aurait détruit un nouveau temple à Palmyre

Auteur(s)
VL
Publié le 31 août 2015 - 12:23
Image
Les ruines de la cité antique de Palmyre en Syrie sont menacées par l'Etat islamique.
Crédits
©Wikimedia Commons
La cité de Palmyre, joyau archéologique de la Syrie, est aux mains de l'Etat islamique depuis mai dernier..
©Wikimedia Commons
Selon une ONG syrienne, l'Etat islamique aurait fait en partie exploser le temple de Bêl, le plus important de la cité antique de Palmyre, en Syrie. Il datait du Ier siècle de notre ère.

L'Etat islamique continue son opération de destruction culturelle en Irak et en Syrie. Selon une les dires de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, des membres de l'organisation terroriste auraient fait exploser le temple de Bêl, un imposant bâtiment considéré comme le plus important de la cité antique de Palmyre (centre de la Syrie) et vieux de près de 2.000 ans.

Selon l'ONG, des barils d'explosifs auraient été installés dimanche 30 dans le temple. Celui-ci aurait ainsi été partiellement détruit. Mais le directeur général des Antiquités et des musées de Syrie, Maamoun Abdelkarim, n’a pas été en mesure de confirmer cette information. Il appelle d'ailleurs à la prudence étant donné le contexte actuel.

Cette destruction interviendrait une semaine après celle du temple de Baalshamin, lui aussi consacré au dieu Baal et construit au début du premier siècle de notre ère. Le 18 août, Daech (l'acronyme arabe de l'Etat islamique) avait décapité au cœur de la ville l’ancien directeur des Antiquités de la cité de Palmyre.

Le temple de Bêl, comme l'ensemble du site de Palmyre, est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Il est considéré par l'organisme comme "l'un des plus importants monuments religieux du Ier siècle en Orient par sa conception unique".

L'Etat islamique a conquis la ville de Palmyre et sa cité archéologique en mai 2015. L'organisation terroriste s'en prend régulièrement aux œuvres historiques qui symbolisent une culture ou une religion autre que l'Islam. Ce qui sert par ailleurs sa propagande.

Palmyre a été minée par les combattants de Daech et plusieurs centaines de personnes y auraient depuis été exécutées, dont 20 dans le théâtre antique du site.

 

À LIRE AUSSI

Image
Palmyre, en Syrie.
Syrie : un temple de Palmyre détruit par l’Etat islamique
Les djihadistes de l’Etat islamique ont à nouveau attaqué Palmyre, la cité antique syrienne inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. Ils ont détruit, dimanche 23,...
24 août 2015 - 11:21
Politique
Image
Palmyre, en Syrie.
Syrie : l'Etat islamique a décapité l'ex-directeur du site de Palmyre
L'Etat islamique a décapité mardi 18 à Palmyre (Syrie) Kaled al-Assaad, 82 ans, ancien directeur du site des ruines romaines de la cité antique. Les djihadistes accusa...
19 août 2015 - 13:54
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.