Abus d'écran : les enfants développent une maladie oculaire de seniors

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 20 octobre 2022 - 14:35
Image
L'usage des écrans par les enfants et les adolescents doit faire l'objet d'une "vigilance raisonnée", avertissent mardi trois Académies, tout en soulignant qu'on a encore peu de certitudes sur les eff
Crédits
© TANG CHHIN SOTHY / AFP/Archives
L'utilisation excessive des écrans induit une réduction du clignement d'œil et une hyper-évaporation du liquide lacrymal
© TANG CHHIN SOTHY / AFP/Archives

L'utilisation abusive d'écran a des conséquences directes sur la santé des enfants, y compris sur leurs yeux : une spécialiste britannique rapporte recevoir des enfants qui développent une maladie oculaire habituellement réservée aux adultes de plus de 50 ans.

On le sait, l’utilisation excessive d’écran est nocive pour la santé de nos enfants. Obésité et surpoids, trouble de l’attention, de la concentration et de la mémoire, anxiété et déprime, mauvaise estime de soi... sont quelques-uns des troubles que l'on peut directement relier à un abus des écrans. Parmi les conséquences récemment identifiées : le développement d’une sécheresse oculaire très précoce. Puisque ce trouble ne survient en principe qu’à partir de l’âge de 50 ou 60 ans.

Des symptômes repérés chez des enfants de 6 ans

La sécheresse oculaire est la conséquence de la raréfaction du liquide lacrymal, qui vient humidifier la surface de notre globe oculaire à chaque clignement d’œil. Lorsque l’œil est sec, les conséquences ne sont pas négligeables : sensation de brûlure, picotements, œil rouge, mais aussi irritation de la cornée et absence de larmes.

Ces symptômes ont été relevés chez des patients très jeunes, parfois âgés de 6 ans, rapporte une optométriste britannique, Sarah Farrand, citée par le Daily Mail.
 
Cette alerte avait déjà été formulée à destination des professionnels par le Pediatric Ophtalmologic Education Center, en 2020. « L’utilisation quotidienne prolongée de ces appareils, en particulier des smartphones, réduit le taux de clignement et induit une hyper évaporation du liquide lacrymal », expliquaient alors les médecins.

Limiter l'exposition et faire des pauses régulières

Pour limiter l’impact des écrans sur la santé globale, on peut se référer aux recommandations de l'Arcom, qui peuvent être complétées par celles du docteur canadien spécialiste de la santé visuelle Langis Michaud : faire des pauses d’une à deux minutes toutes les demi-heures d’utilisation et éteindre les écrans 30 minutes à 1 heure avant le coucher.

Passer du temps dehors pour limiter les risques de myopie

Enfin, passer un maximum de temps à l’extérieur est également fondamental pour une bonne santé visuelle : d’autres études montrent que les enfants qui restent trop souvent confinés à l’intérieur, sous des lumières artificielles, sont plus enclins que les autres à développer la myopie.

À LIRE AUSSI

Image
enfants
Les confinements et les écrans ont aggravé la myopie des enfants
L'utilisation accrue de l'écran causée par l'apprentissage à distance, et la baisse du temps passé à jouer à l'extérieur, ont rendu les enfants plus myopes. Selon une ...
04 juin 2021 - 16:30
Société
Image
De plus en plus d'adultes s'interrogent sur la manière de réguler le temps passé devant les écrans par leur progéniture
Quand les parents cherchent des pistes pour réguler l'accès des ados aux écrans
"Mon ado regarde tellement d'inepties sur YouTube", "si je le laissais faire, il jouerait en ligne toute la nuit": lors de "cafés des parents" ou d'ateliers-débats, de...
01 février 2020 - 10:06
Lifestyle
Image
Applications de lecture: quand les écrans sont bons pour les enfants
Applications de lecture: quand les écrans sont bons pour les enfants
La fin de la diabolisation des écrans pour les enfants ? L’apprentissage de la lecture est une étape cruciale. Mais il n'y a pas que les bons livres pour aprendre. Le ...
10 février 2020 - 11:46
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.