Conditions d'utilisation: Whatsapp fait marche arrière, Signal engrange les utilisateurs

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 18 janvier 2021 - 10:36
Image
signal
Crédits
Dimitri Karastelev / unsplash
Signal se distingue des autres applications de messagerie par son modèle économique
Dimitri Karastelev / unsplash

Peut-être que vous, ou des gens de votre entourage, avez abandonné Whatsapp pour l’application Signal, après l’ultimatum lancé à Whatsapp concernant ses conditions d’utilisation. L’annonce par Whatsapp de ce changement a déclenché un exode d’utilisateurs qui a énormément bénéficié à d’autres plateformes. Telegram a franchi la barre des 500 millions d’utilisateurs et Signal a même déclaré l’intention d’augmenter ses effectifs pour faire face à une hausse des inscriptions sans précédent.
Dans ce contexte catastrophique Whatsapp n’a pu faire autre chose que tenter d’éteindre le feu, en retardant l’application de sa nouvelle politique de collecte de données. Mais la plus célèbre application messagerie arrivera-t-elle à freiner la fuite massive des utilisateurs?

Une marche arrière désespérée

Après une série de campagnes publicitaires diffusant des infographies et messages apaisants, WhatsApp s’est résigné à annoncer le vendredi 15 janvier le report de trois mois du changement de ses conditions d'utilisation. Cela ne veut pas dire que Whatsapp n’appliquera pas les nouvelles conditions, mais que l’application souhaite attendre que la panique générée par la nouvelle diminue, que les médias oublient le débat, pour tenter de minimiser les réticences. La plateforme s’est ainsi exprimée dans un article de blog: “Nous retardons désormais la date à laquelle les utilisateurs devront relire et accepter les conditions”. Les modifications, qui devaient entrer en vigueur le 8 février, ne seront normalement effectives qu'à partir du 15 mai.

Les organismes nationaux de régulation des données se prononcent pour bloquer les nouvelles conditions d’utilisation  

Même si les nouvelles règles d’utilisation ne sont pas applicables en Europe, certains organismes de protection de données s'inquiètent du flou qui entoure l'annonce de WhatsApp. La CNIL italienne considère que "Les conditions d'utilisation (…) ne sont pas claires et intelligibles et doivent être soigneusement évaluées à la lumière de la réglementation sur la vie privée"
Pour les utilisateurs, il n’est en effet pas facile de comprendre quels changements vont être introduits, ni le traitement de leurs données qui sera effectivement mis en place par le service de messagerie.
En Inde, pays comptant le plus grand nombre d'utilisateurs de Whatsapp au monde, un pétition a été lancée devant la Haute Cour de Delhi, l'équivalent du Conseil Constitutionnel français, pour étudier la mise à jour de la plateforme.
De son côté, l'Autorité de la concurrence de Turquie a annoncé l'ouverture d'une enquête pour suspendre l’application des nouvelles conditions.

Signal de plus en plus attractif avec ses discussions éphémères

Suite au message du patron de Tesla, Elon Musk, incitant ses abonnés Twitter à utiliser Signal, des utilisateurs déçus de Whatsapp ont massivement rejoint la messagerie Signal, considérée comme la plus sûre du moment.Signal a connu une croissance de 6.300 %, occasionnant même un dysfonctionnement sur l’application et un retard de l’envoi des SMS de vérification pour les nouvelles inscriptions. Signal présente de nombreuses fonctionnalités qui intéressent de plus en plus le grand public. La plateforme, qui était au début surtout destinée à des activistes, travaille actuellement sur des améliorations pour ses appels vidéo et ses discussions de groupe. Disponibles depuis 2016, les messages éphémères permettent de hausser le niveau de confidentialité d’une conversation, car les messages ne laissent pas de trace (si le récepteur du message n’a pas prévu de faire une capture d'écran par exemple).
Signal se distingue aussi des autres applications de messagerie par son modèle économique. En Open source, Signal n'est détenu par aucun  géant du Web. Développée par une fondation non lucrative uniquement financée par des dons, en forte hausse depuis la polémique du changement de conditions d’utilisation Whatsapp.
« Signal est libre de publicités et gratuit pour vous ! En tant que projet Open Source soutenu par des subventions et des dons, Signal peut donner la priorité aux utilisateurs » explique le FAQ de la fondation.

À LIRE AUSSI

Image
œil
Surveillance, jeux vidéo, médecine, lecture numérique ... Quelles sont les applications de la technologie « eye tracking» ?
Les nouvelles technologies se rapprochent de plus en plus de la science-fiction aujourd’hui. Les machines et les logiciels doivent être toujours plus rapides et plus u...
15 janvier 2021 - 12:13
Société
Image
Facebook, WhatsApp et Instagram un monopole menacé
Données personnelles : attention aux nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp !
Les utilisateurs qui les acceptent verront leurs données personnelles partagées avec Facebook,  Instagram et autres entreprises du groupe. Sans possibilité de refus.  ...
07 janvier 2021 - 17:42
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don