Mercosur  : le Brésil optimiste sur la conclusion d’un accord

Auteur(s)
Lauriane Bernard, France-Soir
Publié le 22 septembre 2023 - 11:15
Image
Lula
Crédits
Jim WATSON / AFP
Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, au siège des Nations unies, à New York le 20 septembre 2023.
Jim WATSON / AFP

COMMERCE INTERNATIONAL - Une réunion s’est tenue le 14 septembre concernant l’adoption de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay). À la suite de l’échange et malgré les tensions diplomatiques, le ministre brésilien des Affaires étrangères, Mauro Vieira, s'est montré positif sur la tenue des négociations, qui s’étaient arrêtées sous la présidence de Jair Bolsonaro.  

Le Mercosur est signé depuis 2019, mais jamais ratifié en raison des inquiétudes européennes sur l’engagement écologique du Brésil. Les discussions étaient au point mort sous la présidence de Jair Bolsonaro, et l’UE a bon espoir de reprendre les pourparlers depuis le retour au pouvoir de Luiz Inacio Lula da Silva en janvier 2023.  

Écologistes contre mondialistes  

On tente souvent de nous faire croire qu’il est possible d’être les deux à la fois. C’est en tout le cas le défi que devra relever l’UE, si elle ratifie le traité de libre-échange avec l’Amérique latine.  

Le Mercosur ambitionne de ramener à zéro les droits de douane sur 90% des biens commercialisés entre les partenaires du traité, ce qui représente un marché de pas moins de 720 millions de consommateurs. Si cette perspective alléchante bénéficie d’un large soutien en Allemagne, principalement de la part des secteurs industriels orientés vers l’exportation, l’éventualité hérisse le poil des défenseurs de l’environnement et des représentants du secteur agricole, notamment français.  

En juillet, lors du sommet UE-CELAC à Bruxelles, nombre de députés européens ont profité de l’occasion pour faire part de leurs craintes concernant la déforestation de la forêt Amazonienne que pourrait entrainer l’augmentation des importations de produits agricoles provenant du Brésil. Sans compter les agriculteurs qui voient d’un très mauvais œil l’afflux de viande de bœuf sud-américaine bon marché, parce que non soumis au respect des normes de production européennes.  

Un protocole additionnel sous tension

En mars, l’UE avait déjà pris les devants en soumettant un protocole additionnel au Mercosur, un texte envisageant de nouvelles exigences et contraintes en matière de préservation de l’environnement, et surtout des sanctions en cas de non-respect de ces dernières, ce qui a été perçu comme un véritable affront par le président Lula.  

Les États-membres du Mercosur doivent présenter une contreproposition à ce protocole dans les mois prochains. Le but de la réunion du 14 septembre était d’ailleurs d’en percevoir les contours, et suite à l’entrevue, le ministre brésilien des affaires étrangère a assuré que Le Mercosur "a répondu aux exigences environnementales de l’UE". Une délégation européenne se rend d’ailleurs à Brasilia en ce moment même, au 21 septembre, afin de continuer à apaiser les tensions diplomatiques.  

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a toujours activement soutenu la mise en œuvre de l’accord depuis le début de sa présidence.

À LIRE AUSSI

Image
Conseil d'Etat
Affaire Arcom/CNews : ce doute persistant qui plane sur la neutralité politique du Conseil d'État
DÉMOCRATIE - Le Conseil d'État doit être une juridiction indépendante politiquement. Mais l'est-elle ? La question se pose. En effet, ses membres sont fréquemment nomm...
21 septembre 2023 - 13:30
Politique
Image
Borne
Un ancien membre du Conseil d’État nommé directeur de cabinet d’Élisabeth Borne
NOMINATION - Jean-Denis Combrexelle vient d’être nommé directeur de cabinet d’Élisabeth Borne. Il était auparavant membre du Conseil d’État et a jugé les actions porté...
19 juillet 2023 - 08:30
Politique
Image
sommet brics
Sommet des BRICS : La Russie, la Chine et l’Afrique du Sud en faveur d’une expansion du bloc pour favoriser un "ordre mondial multipolaire" et "inclusif"
GÉOPOLITIQUE - La dédollarisation, le multilatéralisme ou encore l’adhésion de nouveaux membres ont été les principaux sujets abordés au sommet des BRICS, bloc politiq...
24 août 2023 - 09:00
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.