Incendies en Amazonie: le nombre d'hectares brûlés explose

Incendies en Amazonie: le nombre d'hectares brûlés explose

Publié le 23/08/2019 à 14:46 - Mise à jour à 15:37
© AFP PHOTO / SANTA CRUZ PROVINCE GOVERNMENT / HO
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les feux qui ravagent l'Amazonie depuis le début du mois de juillet semblent toujours hors de contrôle. Mais c'est l'ensemble de l'année 2019 qui, pour l'instant, a été une catastrophe pour cette zone sensible, avec une explosion de la déforestation causée par les flammes.

Les incendies qui ravagent l’Amazonie depuis le mois de juillet sont une catastrophe écologique, venant de plus dans la continuité d'un début d'année 2019 dramatique dans son ensemble. Si les médias ne mettent avant la situation en Amérique du Sud que depuis cet été, les feux de forêts ravagent en réalité la région depuis le début de l’année.

Selon les données de l’Institut national de recherche spatiale (INPE) qui suit notamment ces incendies grâce à des images satellites, l’année 2019 a vu la forêt amazonienne reculer à vitesse grand V face aux flammes. Sur les six premiers mois de l’année 2019 (soit avant les grands feux démarrés en juillet), ce sont ainsi 4.700 kilomètres carrés qui sont partis en fumée. Les mois de mai (+34% par rapport à mai 2018) et juin (+88%) ont été particulièrement difficile.

L’INPE, pour juillet, estime que 2.255 kilomètres carrés ont disparu. Les incendies s’étant poursuivis en août, l’Amazonie a probablement perdu en deux mois l’équivalent d’un semestre de déforestation par les flammes… d’une année déjà catastrophique. Ce chiffre sur un seul mois représente presque le quadruple de surface évaporée par rapport à l'année précédente le même mois.

Et, toujours selon l’INPE, les flammes ne devraient pas s’arrêter à court terme. La carte des risques de feu montre une zone dangereuse (en rouge) qui couvre une bonne partie du Brésil et des Etats adjacents.

A noter que la France, qui est territorialement en première ligne, est pour l’instant épargnée: la Guyane française échappe pour le moment aux flammes et le risque reste limité.

Voir aussi:

Amazonie: les terribles images des incendies au cœur du poumon de la Terre (vidéos)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'Amazonie avait été durement touchée en 2019 avant que la situation ne dégénère en juillet.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-