Coronavirus : le Danemark va déterrer des millions de visons

Coronavirus : le Danemark va déterrer des millions de visons

Publié le 21/12/2020 à 12:38
Morten Stricker / Ritzau Scanpix / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
En novembre, la Danemark abattait plus de 15 millions de visons pour stopper une variante du Sars-Cov-2 transmissible à l’homme. Aujourd’hui, le royaume craint une pollution des sols. 
 
La mutation en question, Cluster 5, avait été déclarée « éteinte » le 19 novembre, quelques jours après que le Danemark ait abattu son cheptel de visons. 
 
Au-delà de la crise politique déclenchée par cette décision – et la démission du ministre de l’Agriculture -, l’opération s’était notamment soldée par l’enterrement en toute hâte de millions de visons, sur des terrains militaires de l’ouest du pays.
 
Risque de pollution
 
C’est justement là, à Holsterbro et à Karup, qu’un problème environnemental se pose : un risque de pollution des nappes phréatiques, et donc de l’eau potable, et des lacs environnants. 
 
Certains visons enterrés ont refait surface, poussés par les gaz du processus de décomposition, suscitant l’inquiétude des riverains.
 
Si les autorités sanitaires danoises affirment qu’il n’y a pas de risque de contamination, du fait de l’emplacement des charniers, le ministère de l’Agriculture craint une pollution des sols et a donc annoncé dimanche que les cadavres seront exhumés pour être transportés dans des incinérateurs de déchets.
 
Il ne semble cependant pas y avoir d’urgence, puisque les travaux d’exhumation de 4 millions de visons ne débuteront pas avant le printemps 2021. Le gouvernement danois souhaite attendre que tout risque d’infection par les restes des animaux soit écarté. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Faute de capacités suffisantes des incinérateurs, des millions de visons avaient été enterrés

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-