Rôle des repas dans les contaminations au coronavirus : les restaurateurs vent debout contre l'étude de l’Institut Pasteur

Rôle des repas dans les contaminations au coronavirus : les restaurateurs vent debout contre l'étude de l’Institut Pasteur

Publié le 18/12/2020 à 14:25 - Mise à jour à 14:28
© Anthi PAZIANOU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
La première étude menée en France sur les sources de contamination à la Covid-19 a été publiée jeudi par l’Institut Pasteur. 
 
Elle porte sur les réponses à un questionnaire de 30 330 personnes infectées entre le 17 et le 30 octobre 2020. Moins de la moitié de ces répondants (44%) savent qui leur a transmis le coronavirus alors qu’un quart suspecte un événement particulier.
 
L’étude baptisée Comcor a identifié comme lieux de contamination, dans le cas où la personne source est connue, le cercle familial (33%), le milieu professionnel (29%) et le milieu amical (21%). Elle pointe surtout du doigt le rôle des repas, en général, dans les contaminations.
 
« Les repas jouent un rôle central dans ces contaminations, que ce soit en milieu familial, amical ou à moindre degré professionnel »
 
Sans plus de détails, l’étude associe la fréquentation de bars, de restaurants et de salles de sport comme « facteur d’augmentation du risque d’être infecté » - en plus des réunions physiques, du covoiturage ou encore du fait d’avoir des enfants scolarisés.
 
L’UMIH ne comprend pas 
 
L’Union des métiers et industries de l’hôtellerie, principale organisation professionnelle de l’hôtellerie-restauration n’a pas manqué de réagir à ces résultats.
 
Son président confédéral souligne tout d’abord, sur France Info, que Comcor a été menée durant la période de couvre-feu, c’est-à-dire « à un moment où les bars et restaurants étaient pratiquement tous fermés ».
 
Pour Roland Héguy, 
 
« On sent que cette étude a été dirigée. A vouloir tout prouver, je crois que le professeur Fontanet [ndlr : qui a dirigé l’étude Comcor] s’est pris les pieds dans le tapis »
 
L’UMIH dénonce la stigmatisation du secteur et s’inquiète d’une possible prolongation des fermetures après le 20 janvier, prévoyant dans ce cas 25% à 30% de faillites pour les cafés et restaurants. 

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les repas sont montrés du doigt comme l'une des principales sources de contamination

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-