De plus en plus de masques usagés jetés dans la rue

De plus en plus de masques usagés jetés dans la rue

Publié le 19/05/2020 à 09:05 - Mise à jour le 20/05/2020 à 11:06
JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Les éboueurs de Lyon tirent la sonnette d’alarme, et ils ne sont pas les seuls : photos à l’appui prises lors de leurs tournées, ils dénoncent sur Twitter l’incivisme de ceux qui se débarrassent de leurs masques… en les jetant par terre. 
 
Le président de la métropole lyonnaise, David Kimefeld, a lui aussi poussé un « coup de gueule », rappelant que ces déchets font courir un risque, non seulement aux agents de propreté, mais encore aux passants. 
 
Sans compter la pollution générée par ces équipements de protection usagers. Un masque chirurgical mettra 400 ans, au moins, à se décomposer dans la nature !
 
Potentiellement infectés
 
Masques chirurgicaux, mais aussi gants ou masques en tissus, les exemples se multiplient. A Paris et en réalité un peu partout en France, ce sont les nouveaux déchets de la chaussée et des parkings de supermarché. Et tous sont potentiellement infectés, faut-il le rappeler. 
 
Adjoint en charge de la propreté à la mairie de Paris, Paul Simondon tente une approche pédagogique : 
 
« Il faut continuer à protéger les autres, et penser aux agents de propreté qui ont été là pendant tout le confinement »
 
A Paris justement, toute personne surprise à jeter un masque (ou autre) dans la rue peut recevoir une amende de 68€. D’autres villes ont adopté des mesures similaires pour punir ce type d’incivilité. 
 
Que faire d’un masque usagé ?
 
Tout objet susceptible de propager le coronavirus, qu’il s’agisse d’un masque, d’une lingette, d’un mouchoir en papier ou d’une paire de gants doit être jeté dans un sac poubelle dédié, qui sera refermé soigneusement et conservé 24 heures. 
 
Passé ce délai, il peut être jeté dans le sac poubelle pour le bac des ordures ménagères. 
 
Attention, ces déchets sont destinés à être incinérés, ils ne doivent en aucun cas être mis dans la poubelle des déchets recyclables. 
 
Question de bon sens aussi, lorsque l’on se promène en ville ou lorsque l’on va ses courses au supermarché, il suffit d’avoir avec soi un petit sac plastique pour y ranger un masque usagé. C’est toujours mieux que dans la rue !
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des masques usagés à même le trottoir, un danger pour les passants, pour les agents de propreté et pour la planète

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-