Emmanuel Macron : son annonce de référendum sur le climat, une diversion ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 15 décembre 2020 - 12:38
Image
oui non vote
Crédits
Mychele Daniau / AFP
Le président annonce un référendum sur le climat
Mychele Daniau / AFP
Pour beaucoup, l’annonce du référendum pour inscrire la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l’environnement dans la Constitution est l’arbre qui cache la forêt de renoncements.
 
Etait-ce pour faire avaler la pilule des nombreuses propositions de la Convention citoyenne pour le climat qui n’ont finalement pas été retenue ? L’annonce d’Emmanuel Macron lundi soir lors d’une rencontre avec les citoyens de la Convention a quoiqu’il en soit fait son effet, semblant même surprendre Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique.
 
Quel changement dans la Constitution ?
 
Le référendum annoncé par Emmanuel Macron porte sur une proposition de la convention citoyenne modifiant l’article 1 de la Constitution. Celui-ci est ainsi rédigé : 
 
« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.
« La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales. » 
 
Un troisième alinéa serait ajouté : 
 
« La République garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement et de la lutte contre le dérèglement climatique »
Si le chef de l’Etat répond ici favorablement à une proposition de la CCC, rappelons que cette dernière souhaitait également la voie référendaire, d’une part pour modifier le préambule de la constitution, d’autre part pour adopter une loi pénalisant le crime d’écocide.
 
 
Ce référendum verra-t-il seulement le jour ?
 
Un référendum ne se décrète pas si simplement, la procédure implique au préalable la validation de l’Assemblée nationale et du Sénat, qui doivent en outre d’accord sur le contenu du texte. 
 
Sur France Info, le constitutionnaliste Jean-Philippe de Rosier estime notamment que le Sénat, politiquement opposé à l’exécutif, « n’est pas véritablement décidé à faire un cadeau au chef de l’Etat ». 
 
C’est, aussi, une question d’agenda parlementaire : il faudra parvenir à « caser » cette réforme constitutionnelle sous forme d’un projet de loi à article unique. 
 
Sur le fond, est-ce une mesure symbolique ? 
 
Au final, un tel référendum et une modification de l’article 1 seront-ils utiles ? Pour Jean-Philippe de Rosier toujours, « ce sera une mesure symbolique ». Pour la Convention citoyenne, cette modification de l’article 1 aurait « une valeur juridique et une valeur symbolique ». 
 
Le député écologiste Matthieu Orphelin, par ailleurs membre du comité de suivi de la CCC, rappelle pour sa part sur France Inter que ce référendum « est une mesure utile, mais ce n’est pas l’essentiel ». 
 
Rappelons que la France est dotée d’une Charte de l’environnement qui a valeur constitutionnelle depuis 2005. Cette charte inclut d’une part « le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé », d’autre part « le devoir de prendre part à la protection et à l’amélioration de l’environnement ».
 

À LIRE AUSSI

Image
Le suicide d'une directrice de maternelle met en lumière un profond "mal-être" ressenti par la profession, lié à l'isolement et à un manque de reconnaissance
Nouvelle suggestion : l’auto-confinement préventif avant Noël
Le conseil scientifique et le premier ministre conseillent aux Français de s’isoler durant huit jours s’ils sont amenés à passer Noël avec des personnes âgées et/ou fr...
15 décembre 2020 - 11:16
Société
Image
Emmanuel Macron s'adresse aux membres de la Convention citoyenne pour le climat, le 29 juin à l'Elysée, à Paris
Convention citoyenne pour le climat : réunion sous tension pour Emmanuel Macron
Emmanuel Macron reçoit les membres de la Convention citoyenne pour le climat ce lundi à 17 heures pour une « discussion franche et directe ».  Mais tous les ...
14 décembre 2020 - 12:22
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.