Les téléphones portables mis en cause dans la mortalité des insectes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les téléphones portables mis en cause dans la mortalité des insectes

Publié le 18/09/2020 à 14:52 - Mise à jour à 14:53
© Sven Hoppe / dpa/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Les ondes émises par nos téléphone portables sont de nouveau pointées du doigt. Selon des ONG européennes, elles pourraient être en partie responsables de la disparition des insectes.

Toutes les études portant sur le sujet l’affirment : les insectes disparaissent de façon inquiétante. Selon une étude allemande publiée en octobre 2019 dans la revue Nature, la biomasse des arthropodes (une famille d’animaux comprenant des millions d'espèces, notamment les araignées, les insectes et les crustacés) a diminué, en dix ans, en Europe, de 67% dans les prairies et de 41% dans les forêts. En cause : les pesticides, la déforestation mais pas que. Le rayonnement de nos téléphones portables pourrait également être coupable. Voilà la conclusion d’une analyse, publiée le jeudi 17 septembre 2020 par l’ONG allemande pour la conservation de la nature (NABU), en collaboration avec d’autres ONG allemande et luxembourgeoise, après examen de 190 études portant sur le sujet.

Un impact sur le système immunitaire et la capacité de reproduction
Selon cette analyse, le rayonnement des téléphones portables et des réseaux sans fil comme le Wifi provoquerait, en particulier chez les insectes, l’ouverture des canaux calciques des cellules, entraînant une importante introduction d’ions calcium dans l’organisme. Ce calcium à forte dose déclenche des réactions en chaîne chez les insectes. Parmi elles, « une altération du sens de l’orientation et une diminution de la capacité de reproduction ». Les auteurs de l’analyse mentionnent également un « rythme jour-nuit perturbé et un système immunitaire mal activé ».

Sans insectes… pas de plantes et pas de nourriture pour l’Homme
Or, la disparition des insectes pose problème, non seulement pour les espèces qui les consomment (oiseaux, amphibiens, poissons…) mais aussi pour la biodiversité végétale : avec la disparition des pollinisateurs (abeilles, bourdons, papillons) pas de reproduction des plantes, des fruits et des légumes. Pour rappel, selon Greenpeace, 75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs. 
Cette étude de NABU est publiée alors que la France et l’Europe amorcent le déploiement de la 5G, technologie qui offre un débit 100 fois plus rapide que celui des réseaux 4G existants et qui inquiète nombre d’experts de l’environnement.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les téléphones portables dangereux pour les insectes

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-