Les terrasses chauffées interdites à Rennes. A quand partout ailleurs?

Les terrasses chauffées interdites à Rennes. A quand partout ailleurs?

Publié le 03/01/2020 à 00:09 - Mise à jour le 06/01/2020 à 09:58
Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

Oubliées les cigarettes fumées sous la chaleur des parasols à Rennes: depuis le 1er janvier, les terrasses des bars de la ville ne sont plus chauffées. Une première pour une ville de cette taille en France.

Les patrons des bars, des cafés et des restaurants de Rennes sont inquiets. Mais face au défi écologique qui s'impose à nous, la mesure semblait inéluctable à la mairie de la capitale bretonne: depuis le 1er janvier, le chauffage des terrasses est interdit dans toute la ville. Une première dans une commune française de plus de 200 000 habitants.

À lire aussi: SOS planète: et si on arrêtait enfin de chauffer les terrasses des cafés?

L'interdiction bientôt à Bordeaux, Lille et Paris ?

Qu’ils soient au gaz ou électriques, ces parasols chauffants, permettant essentiellement aux fumeurs de s'adonner à leur plaisir sans greloter à la froide saison, sont particulièrement polluants. A l’heure où chacun doit agir pour réduire son impact sur l’environnement et ainsi limiter le dérèglement climatique, il semble effectivement absurde de chauffer la rue avec un appareil de 2000 watts.

Si Rennes est la première « grande » ville à sauter le pas de l’interdiction du chauffage des terrasses, elle pourrait être rejointe par de nombreuses autres: Bordeaux, Grenoble et Angers notamment étudient la question. Le débat est également ouvert à Lille, fraîche ville du Nord particulièrement concernée par le sujet. Mais certaines cités de taille plus modeste ont déjà pris cette décision radicale. C’est notamment le cas de Thonon-les-Bains depuis 2012 où comme en Suisse de l'autre côté du lac Leman, on offre des plaids aux mordus des terrasses hivernales.

A Paris, la question est régulièrement soulevée par les élus écologistes. Mais face aux patrons de bar qui affirment que l’occupation des terrasses représente 20% de leur chiffre d’affaires, la maire de la capitale Anne Hidalgo préfère ne pas trancher. 

À lire aussi: Bon pour la planète (et le porte-monnaie): deux degrés en moins dans la maison
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Rennes devient la plus grande ville de France à interdire le chauffage en terrasse

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-