Lactalis visée par une enquête après la découverte de salmonelle dans les laits infantiles

Lactalis visée par une enquête après la découverte de salmonelle dans les laits infantiles

Publié le 26/12/2017 à 12:05 - Mise à jour à 17:27
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le pôle santé publique du parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire sur l'usine Lactalis de Craon afin de comprendre comment elle a pu être contaminée par la bactérie de la salmonelle.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Paris dans l'affaire des laits infantiles fabriqués par Lactalis et contaminés à la salmonelle, a indiqué ce mardi 26 une source judiciaire, confirmant une information du Point.

Cette enquête a été ouverte vendredi pour "blessures involontaires", "mise en danger de la vie d'autrui", "tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine" et "inexécution d'une procédure de retrait ou de rappel d'un produit" préjudiciable à la santé. Lactalis avait annoncé la semaine passée rappeler toute sa production de laits infantiles de l'usine incriminée de Craon (Mayenne) depuis février en raison d'une contamination à la salmonellose.

L'enquête en question a été confiée aux gendarmes de la section de recherches d'Angers et de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et la santé publique (Oclaesp), antenne des autorités spécialisée dans ce genre d'affaires.

Pour mémoire, entre le 1er décembre et un premier rappel par la Direction générale de la santé de laits infantiles 1er âge des marques Picot, Milumel et Taranis, et le 21 décembre, où Lactalis a étendu sa procédure de rappel à 720 lots de laits infantiles et autres produits potentiellement contaminés à la salmonelle, plusieurs parents d'enfants ont décidé de déposer plainte et une association de familles de victimes s'est constituée. 

A noter que l'usine de Craon avait déjà été contaminée par la même bactérie en 2005 mais elle n'appartenait pas à Lactalis à l'époque. C'était la société Célia (racheté donc par Lactalis en 2006) qui l'exploitait, et 146 nourrissons malades à cause de la salmonelle avaient été recensés sur l'ensemble du territoire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Paris dans l'affaire des laits infantiles fabriqués par Lactalis.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-