Affaire Maëlys : photomontage et insultes contre la famille, 2 plaintes déposées

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 01 novembre 2018 - 12:31
Image
Maëlys de Araujo en train de sourire
Crédits
©Capture d'écran Facebook
Un photomontage de Maëlys et des insultes circulent sur les réseaux sociaux.
©Capture d'écran Facebook

Selon une information du "Dauphiné libéré", la famille de Maëlys de Araujo, victime de Nordahl Lelandais, a déposé deux plaintes pour apologie de crime et propos injurieux, visant un photomontage et des insultes circulant sur les réseaux sociaux. Un phénomène qui n'est pas une première.

La famille de la petite Maëlys de Araujo, victime de Nordahl Lelandais, a décidé de porter deux plaintes contre X, par l'intermédiaire de son avocat Maître Rajon. En cause: des propos injurieux lancés sur les réseaux sociaux contre plusieurs membres de la famille de l'enfant mise à mort par l'ancien militaire une nuit d'août 2017 dans une zone industrielle et commerciale de Pont-de-Beauvoisin (Savoie), après avoir été enlevée à Pont-de-Beauvoisin côté Isère.

Selon une information du Dauphiné libéré, une première plainte pour "apologie de crime" a été déposée auprès du tribunal de Lons-le-Saunier, dans le Jura, département où réside les deux parents de la fillette. Celle-ci vise un photomontage douteux mettant en scène la malheureuse victime et comportant des mesages visant les parents de l'enfant ainsi que la grande sœur de Maëlys.

La deuxième plainte a été déposée auprès du tribunal de Bourgoin-Jallieu, dans l'Isère, département où est domiciliée la tante de Maëlys, Séverine Cleyet-Marrel. Cette dernière, très active sur Facebook depuis la disparition de sa nièce, a notamment été la cible d'insultes. La tante, dans un premier temps très "remontée" contre Nordahl Lelandais (notamment au début de l'enquête, quand le trentenaire n'avait pas encore avoué le meurtre) publie maintenant des hommages à l'enfant dont le corps a été retrouvé dans une zone accidentée entre Saint-Franc et Attignat-Oncin, ou des avis de recherches d'autres disparitions suspectes. Elle subit cependant des commentaires injurieux.

Lire aussi: Nordahl Lelandais tueur en série? L'enquête ne trouve pas d'autres victimes

Malgré la reconnaissance du meurtre de Maëlys (ainsi que celui d'Arthur Noyer) par Nordahl Lelandais, et même si l'écrasante majorité des commentaires sur les réseaux sociaux accablent ou insultent le suspect, certains comptes sur Twitter ou Facebook continue de relayer des messages d'insultes pour la famille ou la petite victime, un phénomène qui semble assez peu concerner la famille du caporal Arthur Noyer.

En juin dernier, un homme avait été condamné par le tribunal correctionnel de Sarreguemines en Moselle à six mois de prison avec sursis pour avoir écrit sur les réseaux sociaux que Nordahl Lelandais était un "grand homme" méritant d'être "admiré et respecté" pour s'être attaqué à "une gamine moche". Il avait plaidé la plaisanterie de mauvais goût.

Voir aussi:

Nordahl Lelandais "grand homme" et insultes envers Maëlys: six mois avec sursis

Affaire Maëlys: la tête du mannequin arrachée par Nordahl Lelandais lors de la reconstitution

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.