Affaire Maëlys: photomontage et insultes contre la famille, 2 plaintes déposées

Affaire Maëlys: photomontage et insultes contre la famille, 2 plaintes déposées

Publié le 01/11/2018 à 11:31 - Mise à jour à 11:37
©Capture d'écran Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Selon une information du "Dauphiné libéré", la famille de Maëlys de Araujo, victime de Nordahl Lelandais, a déposé deux plaintes pour apologie de crime et propos injurieux, visant un photomontage et des insultes circulant sur les réseaux sociaux. Un phénomène qui n'est pas une première.

La famille de la petite Maëlys de Araujo, victime de Nordahl Lelandais, a décidé de porter deux plaintes contre X, par l'intermédiaire de son avocat Maître Rajon. En cause: des propos injurieux lancés sur les réseaux sociaux contre plusieurs membres de la famille de l'enfant mise à mort par l'ancien militaire une nuit d'août 2017 dans une zone industrielle et commerciale de Pont-de-Beauvoisin (Savoie), après avoir été enlevée à Pont-de-Beauvoisin côté Isère.

Selon une information du Dauphiné libéré, une première plainte pour "apologie de crime" a été déposée auprès du tribunal de Lons-le-Saunier, dans le Jura, département où réside les deux parents de la fillette. Celle-ci vise un photomontage douteux mettant en scène la malheureuse victime et comportant des mesages visant les parents de l'enfant ainsi que la grande sœur de Maëlys.

La deuxième plainte a été déposée auprès du tribunal de Bourgoin-Jallieu, dans l'Isère, département où est domiciliée la tante de Maëlys, Séverine Cleyet-Marrel. Cette dernière, très active sur Facebook depuis la disparition de sa nièce, a notamment été la cible d'insultes. La tante, dans un premier temps très "remontée" contre Nordahl Lelandais (notamment au début de l'enquête, quand le trentenaire n'avait pas encore avoué le meurtre) publie maintenant des hommages à l'enfant dont le corps a été retrouvé dans une zone accidentée entre Saint-Franc et Attignat-Oncin, ou des avis de recherches d'autres disparitions suspectes. Elle subit cependant des commentaires injurieux.

Lire aussi: Nordahl Lelandais tueur en série? L'enquête ne trouve pas d'autres victimes

Malgré la reconnaissance du meurtre de Maëlys (ainsi que celui d'Arthur Noyer) par Nordahl Lelandais, et même si l'écrasante majorité des commentaires sur les réseaux sociaux accablent ou insultent le suspect, certains comptes sur Twitter ou Facebook continue de relayer des messages d'insultes pour la famille ou la petite victime, un phénomène qui semble assez peu concerner la famille du caporal Arthur Noyer.

En juin dernier, un homme avait été condamné par le tribunal correctionnel de Sarreguemines en Moselle à six mois de prison avec sursis pour avoir écrit sur les réseaux sociaux que Nordahl Lelandais était un "grand homme" méritant d'être "admiré et respecté" pour s'être attaqué à "une gamine moche". Il avait plaidé la plaisanterie de mauvais goût.

Voir aussi:

Nordahl Lelandais "grand homme" et insultes envers Maëlys: six mois avec sursis

Affaire Maëlys: la tête du mannequin arrachée par Nordahl Lelandais lors de la reconstitution

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un photomontage de Maëlys et des insultes circulent sur les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-