Attaque au couteau à Nice : trois morts dans la basilique Notre-Dame

Attaque au couteau à Nice : trois morts dans la basilique Notre-Dame

Publié le 29/10/2020 à 13:06
© Valery HACHE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Trois personnes ont succombé à une attaque au couteau ce jeudi matin. Deux heures plus tard à Avignon, un homme menaçant a été abattu. Le plan Vigipirate est placé au niveau Urgence Attentats. 
 
Vers 9 heures, un homme fait irruption dans la basilique Notre-Dame, en plein centre de Nice. Le lieu de culte est presque vide, il n’y a pas de messe à ce moment-là.
 
L’assaillant, armé d’un couteau, s’en prend à une femme qui est en train de prier. Il l’égorge, puis réserve le même sort au sacristain de la basilique. Une troisième personne, une femme d’une quarantaine d’années, est blessée, mais parvient à s’enfuir. Elle succombe malheureusement à ses blessures quelques minutes plus tard. 
 
Sur l'avenue Jacques Médecin, la troisième victime a eu le temps de prononcer ces mots :
 
"Dites à mes enfants que je les aime"
 
Les forces des polices municipale et nationale interviennent rapidement, et neutralisent le meurtrier. Blessé, il est transporté au centre hospitalier de Nice.
 
Il ne portait pas de papiers d’identité sur lui, n’était pas identifié à midi. Le parquet national antiterroriste est saisi de l’enquête. 
 
Un homme abattu à Avignon
 
Alors que Nice est sous le choc de ce nouvel attentat terroriste, une autre attaque a failli se produire, à Avignon cette fois. Un homme porteur d’une arme de poing menaçait des passants en tenant des propos incohérents. Il aurait crié « Allah Akbar » et a été abattu par la police rapidement prévenue.
 
Attaque à Djeddah
 
Dans le même temps, en Arabie Saoudite, c’est un vigile du consulat français de la ville de Djeddah qui a été agressé, encore au couteau, et blessé. Ses jours ne sont pas en danger, a confirmé le ministère des Affaires étrangères. L’assaillant a été arrêté par la police saoudienne. 
 
Vigipirate en Alerte Attentat
 
L’attentat de Nice s’est produit alors que le premier ministre exposait les mesures de confinement devant l’Assemblée national. Prévenu, Jean Castex a immédiatement quitté l’hémicycle pour se rendre à
la cellule de crise ouverte place Beauvau. 
 
Emmanuel Macron s’est également rendu au ministère de l’Intérieur avant de prendre la direction de Nice. 
 
De retour à l’Assemblée à 12h30, Jean Castex a annoncé l’élèvement du plan Vigipirate au niveau Alerte Attentat, le plus élevé, sur l’ensemble du territoire français. 
 
« La réponse du gouvernement sera ferme, implacable et immédiate »
 
Un Conseil de défense sur l'antiterrorisme doit se tenir demain matin. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'attentat s'est produit dans la basilique Notre-Dame à Nice

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-