Attentat de Berlin: les empreintes d'Anis Amri retrouvées sur le camion

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 22 décembre 2016 - 18:46
Image
Anis Amri.
Crédits
©AFP Photo/Police
Le parquet offre une récompense de 100.000 euros pour toute information pouvant conduire à la capture d' Anis Amri.
©AFP Photo/Police
Les empruntes du suspect tunisien de l'attentat de Berlin Anis Amri ont été retrouvées sur le camion utilisé. Tout semble donc indiquer que l'homme le plus recherché d'Allemagne est l'auteur de l'attaque qui a fait 12 victimes. La chasse à l'homme se poursuit tandis que les autorités allemandes sont sous le feu des critiques.

Alors que la chasse à l'homme est encore en cours à travers l'Allemagne ce jeudi 22, de nouveaux éléments pointent un peu plus Anis Amri comme l'auteur de l'attentat au camion-bélier revendiqué par Daech, qui a fait 12 morts et une quarantaine de blessés. En effet, après ses papiers d'identité, ce sont les empreintes digitales du suspect qui on été retrouvées sur le poids lourd qui a servi au carnage.

Le parquet antiterroriste allemand a par ailleurs fait savoir ce jeudi que "des recherches et des investigations sont évidemment menées dans l’ensemble du pays". La veille, un avis de recherche et un mandat d'arrêt européen ont été lancés à l'encontre du jeune homme.

Connu des services de police pour des coups et blessures, Anis Amri a disparu des écrans radars avant son procès. Selon le quotidien Bild, il est considéré comme dangereux car lié à "un grand réseau islamiste". Il représente donc un lourd danger pour la population. Au total, "une ou plusieurs personnes", en lien avec l'attentat, "sont en fuite (…) avec une arme", a déclaré Klaus Kandt, le chef de la police berlinoise.

Agé de 24 ans, cet homme, connu sous plusieurs identités, serait arrivé en Allemagne en juillet 2015 via l'Italie alors que la crise des réfugiés battait son plein. Ce n'est que quelques mois plus tard, en avril 2016, qu'il aurait déposé une demande d'asile, rejetée par les autorités.

Il aurait entretenu des contacts avec un ressortissant irakien de 32 ans selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Ce dernier, identifié comme Ahmad Abdulaziz Abdullah A. alias Abou Walaa, aurait d'ailleurs été arrêté le mois dernier pour avoir pris la tête d'un réseau de recrutement de djihadistes depuis l'Allemagne vers la Syrie.

Autant d'éléments qui entraînent des critiques à l'encontre des services de renseignement allemands. Ils viennent d'ailleurs s'ajouter à un premier raté dans l'enquête, les forces de l'ordre ayant d'abord cru avoir arrêté l'auteur de l'attentat en la personne d'un Pakistanais de 23 ans avant de le relâcher.

Déjà Angela Merkel a dû faire face aux foudres des conservateurs et de l'extrême-droite qui voient dans cet attentat les conséquences de sa politique généreuse d'accueil envers les migrants.

Le parquet offre une récompense de 100.000 euros pour toute information pouvant conduire à la capture d' Anis Amri. 

 

À LIRE AUSSI

Image
Des policiers à la frontière franco-allemande.
Attentat de Berlin: les contrôles renforcés à la frontière franco-allemande
Suite à l'attentat de Berlin, Bruno Le Roux a demandé aux forces de l'ordre le renforcement des "contrôles à la frontière franco-allemande" et de la sécurité des "site...
21 décembre 2016 - 18:21
Société
Image
Camion attentat foule berlin marché de Noel suspect arrêté police
Attentat de Berlin: le routier polonais aurait fait un geste héroïque pour éviter un massacre encore plus grand
Selon des informations dévoilées par la presse allemande, le routier polonais retrouvé mort dans l'habitacle vivait encore au moment du choc avec les badauds. Il a peu...
21 décembre 2016 - 12:44
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don