Attentats de Paris : Samy Amimour se serait entraîné au tir aux côtés de policiers

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 01 décembre 2015 - 12:06
Image
Samy Amimour, l'un des kamikazes du Bataclan.
Crédits
©Geai Laurence/Sipa
Samy Amimour, l'un des kamikazes du Bataclan, s'était entraîné au tir au sein d'une association proche de la police.
©Geai Laurence/Sipa
Samy Amimour, l'un des kamikazes du Bataclan, se serait exercé au maniement des armes en 2012 au sein de l'ANTP, l'Association nationale de tir de la police, selon les informations d'i>Télé. Visé plus tard par un mandat d'arrêt international, il se serait ensuite envolé pour la Syrie avant de se faire exploser le 13 novembre dernier au Bataclan.

Samy Amimour, l'un des kamikazes du Bataclan, avait déjà manié les armes en France en toute légalité. Selon les informations d'i>Télé, l'homme de 28 ans se serait exercé au tir en 2012 au sein de l'ANTP (l'Association Nationale de Tir de la Police), l'un des principaux clubs de tir de la région parisienne. Cette même année, il aurait cherché à rejoindre le Yémen ou le Pakistan pour faire le djihad. Il aurait même acheté, avec deux de ses amis de Drancy, ville où il est originaire, des tenues de randonnée et de survie et participé à une collecte pour des combattants moudjahidines. Ces activités, suspectes, avaient ainsi conduit à l'ouverture en enquête judiciaire.

Pour adhérer à l'ANTP, le jeune homme aurait été parrainé par l'association Tir-Initiation après avoir réalisé un stage en 2012 chez elle, qui lui aurait permis de "manipuler un 9 mm, un 38 spécial et un 22 long rifle". Trois conditions étaient alors demandées pour devenir membre de l'Association Nationale de Tir de la Police, qui compte parmi ses adhérents des policiers retraités et en activité: le versement de 260 euros, un certificat médical pour aptitude psychologique et un extrait de casier judiciaire vierge. 

A l'époque, cet ancien chauffeur de bus à la RATP, soupçonné de radicalisation par les services de renseignement, n'avait pas encore de casier judiciaire. De ce fait, Samy Amimour, qui aurait rasé sa barbe, aurait alors pu s'entraîner au centre de tir parisien, le tout sans éveiller les soupçons.

Ce n'est que plus tard, en octobre 2012, qu'il sera mis en examen pour un projet de départ avorté vers le Yémen. Plus tard, à l'automne 2013, il violera son contrôle judiciaire et s'envolera pour la Syrie. Un mandat d'arrêt international sera alors délivré contre lui. Le 13 novembre dernier, avec Ismaël Omar Mostefaï et une autre personne non identifiée, il a actionné une ceinture d'explosifs dans la salle de spectacles, Le Bataclan, à Paris, où 90 personnes ont été tuées.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Policiers attentats de Paris
Attentats de Paris : Ismaël Omar Mostefaï, l'un des terroristes du Bataclan
Au surlendemain des attentats de Paris, l'un des assaillants du Bataclan a été identifié: il s'agissait d'Ismaël Omar Mostefaï, un ancien délinquant vivant à Chartres ...
15 novembre 2015 - 09:42
Politique
Image
Barack Obama et François Hollande devant le Bataclan.
Attentats de Paris : Hollande et Obama se recueillent devant le Bataclan
Tout juste débarqué des Etats Unis pour participer à la conférence sur le climat à Paris, Barack Obama a souhaité se recueillir dimanche soir devant le Bataclan pour r...
30 novembre 2015 - 09:56
Politique
Image
 Des fleurs ont été déposées devant le Bataclan qui a payé le plus lourd tribut lors des attentats de vendredi 13 à Paris.
"On est parti on commence" : le dernier SMS envoyé par un kamikaze du Bataclan
Un téléphone qui aurait été utilisé par un des terroristes du Bataclan a été retrouvé par les enquêteurs. Dans l'appareil, des éléments qui confirmeraient que les atte...
18 novembre 2015 - 13:34
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.