Aussonne : arrêté en ville à 118 km/h, un automobiliste explique avoir voulu "nettoyer son filtre à particules"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 25 octobre 2017 - 15:33
Image
Un gendarme.
Crédits
©Witt/Sipa
La gendarmerie de Haute-Garonne a raconté cette arrestation sur sa page Facebook.
©Witt/Sipa
Un automobiliste roulant à 68 km/h au-dessus de la limite autorisée a été arrêté à Aussonne, près de Toulouse, dans la nuit de mardi à mercredi. Il a fourni une excuse étonnante aux gendarmes. S'il roulait si vite, c'était pour nettoyer son filtre à particules. Bien tenté… mais son permis lui a tout de même été retiré sur le champ.

Lorsqu'un automobiliste est pris en faute, que ce soit pour un excès de vitesse ou une surconsommation d'alcool, il essaye toujours de se justifier pour amoindrir sa sanction. Parfois ça marche. Et parfois ça ne marche pas du tout. Comme pour cet homme qui roulait, dans la nuit de mardi 24 à ce mercredi 25, à 118 km/h sur une portion de route limitée à 50 km/h.

Les faits se sont déroulés au niveau de la commune d'Aussonne, près de Toulouse, en Haute-Garonne. La gendarmerie du département, qui a l'habitude de partager sur sa page Facebook ses découvertes insolites et les infractions qui sortent de l'ordinaire, a expliqué que l'automobiliste en question avait sorti une excuse étonnante pour justifier son grand excès de vitesse (68 km/h au-dessus de la limite autorisée).

Après avoir été arrêté, "le contrevenant (a expliqué) qu'il a roulé aussi vite afin de nettoyer le filtre à particule de son véhicule".

Evidemment, les gendarmes du GNSI de la compagnie de gendarmerie de Toulouse-Mirail, bien que peut-être attendris par l'audace de l'automobiliste, lui ont retiré sur le champ son permis de conduire, qui a été transmis au service compétent en préfecture de Haute-Garonne. Préfecture qui prendra prochainement une mesure de suspension administrative comprise entre trois et six mois.

Ce ne sera pas la seule sanction que subira cet individu puisqu'il devra aussi répondre de ses actes devant le tribunal de Toulouse. Il risque une forte amende (3.750 euros) ainsi qu'une peine de prison (jusqu'à trois mois), voire une peine complémentaire en cas de récidive.

La prochaine fois que son filtre à particules sera encrassé, il ferait mieux d'acheter une solution nettoyante, très efficace pour ce genre de problèmes, ou de confier son véhicule à un garagiste qui saura quoi faire.

À LIRE AUSSI

Image
Le rappeur Jul, dans l'un de ses clips.
Le rappeur Jul en garde à vue : appels de phares à la BAC, excès de vitesse, stupéfiants et arme
Le rappeur marseillais Jul –Julien Marie de son vrai nom– a été placé en garde à vue dimanche dans la soirée. La BAC, à qui il faisait des appels de phare sur l'autoro...
23 octobre 2017 - 14:12
Société
Image
Un gendarme utilise un radar.
Flashé à 273 km/h en moto : l'un des pires excès de vitesse jamais enregistré en France
Ce lundi, un motard a été flashé à 273 km/h sur une route départementale limitée à 90 km/h. L'infraction est impressionnante et figure parmi les records d'excès de vit...
13 mars 2017 - 19:05
Société
Image
Biarritz : un hélicoptère mobilisé pour arrêter une Lamborghini et deux Porsche en excès de vitesse
Vendredi 8, un gendarme roulait sur l'A63 en direction d'Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) quand il s'est fait dépasser par trois bolides, deux Porsche et une Lamborghini...
10 mai 2015 - 13:53
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.