Avalanche: une femme de 59 ans tuée dans les Hautes-Alpes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Avalanche: une femme de 59 ans tuée dans les Hautes-Alpes

Publié le 24/02/2016 à 08:33 - Mise à jour à 08:48
©Denis Balibouse/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une avalanche a causé la mort d'une femme de 59 ans, mardi dans le massif du Queyras (Hautes-Alpes). La victime faisait partie d'un groupe d'une vingtaine de randonneurs. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Gap pour rechercher d'éventuelles responsabilités.

Une femme de 59 ans a trouvé la mort dans une avalanche, mardi 23 dans les Hautes-Alpes. La victime a été emportée alors qu'elle pratiquait la randonnée à ski dans le massif du Queyras, situé à une dizaine de kilomètres de Briançon.

Elle faisait partie d'un groupe d'une vingtaine de personnes membres du Club alpin français d'Albertville (Savoie). L'avalanche s'est produite à environ 2.500 mètres d'altitude. Parmi les 23 autres randonneurs, dont quatre encadrants, deux autres personnes ont été "bousculées" par la coulée de neige, révèle Le Dauphiné libéré. Elles ont été évacuées en état de choc mais indemnes vers le center hospitalier de Briançon.

Selon les premiers éléments, l'avalanche serait due à la rupture d'une plaque à vent -une masse de neige accumulée sous l'effet des vents  et à proximité d'une pente qui s'amplifie brusquement. La victime, comme les autres membres de son groupe, portait, selon le la République de Gap, l'équipement adapté face aux risques d'avalanches.

Malgré cet équipement et l'intervention des secours- le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Briançon- la femme, ensevelie par la neige, était déjà en arrêt cardio-respiratoire au moment où elle a été retrouvée.

Le procureur a décidé de l'ouverture d'une enquête préliminaire du chef d'homicide involontaire, confiée au PGHM de Briançon. Elle devra définir si d'éventuelles responsabilités peuvent être dégagées de ce drame. Le niveau de risque d'avalanche était établi à 3 sur une échelle de 5 dans le massif du Queyras et au-dessus de 2.200 mètres, mardi 20.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La victime, comme les autres randonneurs, était équipée du matériel adapté selon le procureur de Gap.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-