Bas-Rhin : un enseignant et chef scout pédophile accusé par 13 fillettes

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 08 novembre 2018 - 11:44
Image
Camp de scouts au château de Jambville, dans les Yvelines en juillet 2012
Crédits
© Kenzo TRIBOUILLARD / AFP/Archives
L'homme aurait abusé de fillettes durant des camps scouts ou chez lui (illustration).
© Kenzo TRIBOUILLARD / AFP/Archives
Un enseignant d'une quarantaine d'années, chef scout à Wissembourg (Bas-Rhin), a été mis en examen mardi après que 13 jeunes filles l'ont accusé d'agression sexuelle et de viol pour l'une d'entre elle. L'homme a reconnu ses penchants pédophiles et une partie des faits.

Treize victimes du chef scout, enseignant au collège et père de famille, ont été recensées pour l'instant. Le fait que l'homme de 46 ans côtoyait des mineurs aussi bien dans le cadre professionnel qu'associatif et la rapidité avec laquelle les langues se sont déliées après la première plainte laissent craindre qu'il ait abusé de davantage d'enfants. Ce sera à l'enquête de le déterminer.

L'individu interpellé lundi 5 au matin et mis en examen mardi 6 pour agressions sexuelles et viol sur mineur de 15 ans a reconnu une partie des faits, commis sur des petites filles durant leurs activités de scoutisme à Wissembourg (Bas-Rhin), ainsi que sur des amies de ses enfants invitées chez lui. Aucune des agressions alléguées n'aurait en revanche été commise dans le cadre scolaire.

Selon Les Dernières nouvelles d'Alsace qui rapporte les faits, les victimes étaient âgées de 8 à 11 ans au moment de faits qui auraient été commis entre 2010 et 2016. L'une des victimes présumées aurait brisé la loi du silence, et en seulement une dizaine de jours, une douzaine d'autres jeunes filles ont été identifiées et ont relaté aux enquêteurs des agressions sexuelles, notamment des attouchement commis sous couvert de massages, et pour l'une d'entre elle un viol par pénétration digitale.

Voir: Courbevoie - 15 ans pour l'animateur pédophile, vers un scandale des signalements ignorés

Le suspect conteste cette dernière allégation mais aurait reconnu les attouchements et ses penchants pédophiles. Les agressions sexuelles sur mineur de 15 ans sont punissables de sept ans de prison, 10 lorsqu'elles sont commises "par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions". Pour le viol, la peine encourue dans les deux cas est de 20 ans de prison.

L'enquête devra notamment déterminer si d'autres faits ont pu être commis ou rapportés. L'affaire survient alors que des mesures visant à bannir la présence au sein de l'Education nationale ou dans le milieu associatif des personnes condamnés pour des faits commis sur des mineurs ont été prise depuis 2016, après le scandale du professeur pédophile de Villefontaine.

Lire aussi:

Education nationale: après vérification des casiers judiciaires, 26 fonctionnaires écartés après avoir abusé d'enfants

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.