CAPES : le nombre de candidats au poste d'enseignant en forte baisse

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 29 mai 2022 - 18:58
Image
Des élèves passent le baccalauréat
Crédits
FREDERICK FLORIN / AFP
Des élèves passent le baccalauréat
FREDERICK FLORIN / AFP

Le métier d'enseignant est en perte d'attractivité, un phénomène qui s'aggrave d'année en année et qui pourrait déboucher sur des "situations complexes" dès la rentrée prochaine, rapporte Franceinfo. De moins en moins de candidats passent le concours du Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (Capes), étape préalable pour devenir professeur au sein d'un lycée ou d'un collège. Une désaffection qui touche particulièrement les mathématiques et l'allemand. Cette attractivité en baisse tombe d'autant plus mal que le gouvernement prévoyait d'ajouter, dès septembre, 1 h 30 de maths au tronc commun de première générale à la rentrée 2022.

René Chiche, professeur de philosophie et membre du Conseil supérieur de l'éducation, a alerté en ce sens dans un tweet :

Cette pénurie est la conséquence d'un nombre limité de candidats plus qu'une baisse du niveau de compétences.

En allemand, la diminution importante du nombre de candidats au Capes s'explique aussi par une certaine désaffection de la jeunesse française pour cette langue, notamment depuis la suppression des classes européennes en 2015. Pour le Capes d’allemand, 83 sont admissibles pour 215 places disponibles et en mathématiques : 816 sont admissibles pour 1 035 postes ouverts.

Baisse du nombre de postes ouverts

Dans d’autres matières telles que les lettres classiques, l’anglais, les sciences et vie de la terre et l’histoire géographie, on observe une baisse considérable des postes ouverts au Capes externe : les chiffres vont de −40 % à −30 % en moyenne. Dans ce tweet, un professeur a analysé l'évolution entre 2017 et 2022 des postes ouverts au Capes externe. Celui-ci livre un constat très alarmant. 

"L'urgence, c'est clairement d'abord une question de salaire."

Face à cette situation, Sophie Vénétitay, secrétaire générale du SNES-FSU a fait part de son inquiétude au micro de France info: "L'urgence, c'est clairement d'abord une question de salaire. Il faut rappeler que les enseignants débutants sont à 1,1 fois le SMIC. Il faut rappeler aussi que les enseignants débutants sont éligibles à la prime d'activité, qui est un dispositif de lutte contre la pauvreté. Il y a urgence à vraiment prendre des mesures fortes pour nos salaires de début de carrière, mais aussi pour l'ensemble de la carrière des enseignants."

Voir aussi : Lettre ouverte aux enseignants

À LIRE AUSSI

Image
RonDeSantis, le 26 janvier 2022 à Miami
Etats-Unis : la Floride fait du 7 novembre la "Journée des victimes du communisme"
Lundi 9 mai, le gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis, a signé à la Tour de la Liberté (Freedom Tower) à Miami un projet de loi qui prévoit qu’une «Journée d...
12 mai 2022 - 17:24
Politique
Image
Marine Le Pen
Illégalement, une présidente d'université exhorte ses étudiants à "faire barrage à l'extrême droite"
Dans un mail adressé aux étudiants et aux professeurs de l’université de Nantes, la présidente de l’université Carine Bernault enjoint à voter contre le Rassemblement ...
14 avril 2022 - 17:51
Politique
Image
Résultat du bac
« SansBac » : un projet pour montrer que « ce n’est pas parce qu’on n’a pas le bac qu’on est incapable »
Omar Sy, Louane, Jean-Paul Gaultier, Guillaume Canet, Fabrice Luchini, Jenifer, pour n’en citer que quelques-uns, ont tous un point en commun : ils n’ont pas le bac. P...
20 décembre 2021 - 16:00
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.