Concours d'infirmier: 1.800 candidats du CHRU de Tours devront repasser l'examen

Concours d'infirmier: 1.800 candidats du CHRU de Tours devront repasser l'examen

Publié le 05/04/2017 à 16:41 - Mise à jour à 17:13
©Fabian Bimmer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Suite à une erreur dans la distribution des sujets, les 1.800 candidats au concours de l'IFSI de l'école d'infirmerie du CHRU de Tours devront repasser une épreuve samedi prochain. Une décision mal vécue par les élèves et leur syndicat.

Les 1.800 candidats au concours de l'école d'infirmiers du CHRU de Tours peuvent faire la tête. Ils vont devoir repasser l'une des épreuves du concours de l'IFSI (Institut de formation en soins infirmiers) nécessaire pour intégrer l'école, rapporte France bleu Touraine.

L'épreuve des tests psychotechniques passée par les candidats le 11 mars dernier, a été annulée. Elle comprenait une erreur dans les sujets. Sur les 1.800 tests distribués certains ne concernaient pas les candidats. Elèves et professeurs se sont rendus compte que les mauvais sujets leur avaient été adressés de façon trop tardive. D'après La Nouvelle République, cette erreur n'a concerné "qu'une dizaine de copies" mais c'est l'ensemble des candidats qui devront repasser l'épreuve le samedi 8.

Cette décision a été prise par la direction du CHRU dans un souci d'égalité. "Cela créait une situation de rupture d'égalité entre les candidats et on voulait assurer une égalité de traitement entre eux. En plus, si on avait laissé perdurer cette erreur et s'il y avait eu un recours, tout le concours aurait pu être annulé. Les conséquences auraient été plus dommageables", a expliqué Amélie Roux, la DRH adjointe du CHRU en charge des écoles.

Le raisonnement que tient la direction n'est pas entièrement partagé par le syndicat SUD Santé Sociaux pour qui l'égalité est de toute façon entachée entre les candidats qui pourront se représenter à l'épreuve et ceux qui en seront dans l'incapacité. "On sait que des salariés se présentent au concours, est-ce qu'ils vont pouvoir être libérés? Pas sûr. Celui qui habite à 800 kilomètres, est ce qu'il va avoir les moyens de se payer à nouveau un ticket de train? Pas sûr", a avancé Delphine Laubru, déléguée syndicale.

Le syndicat a demandé le remboursement des frais de dossier, compris entre 100 et 150 euros, et des frais de déplacement. Une demande à laquelle la direction du CHRU a répondu par la négative, assurant que malgré la situation regrettable il n'y aurait aucun remboursement effectué.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Elèves et professeurs se sont rendus compte trop tard que les mauvais sujets leur avaient été adressés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-