David Hamilton, le photographe accusé de pédophilie par Flavie Flament, retrouvé mort dans son appartement

David Hamilton, le photographe accusé de pédophilie par Flavie Flament, retrouvé mort dans son appartement

Publié le 26/11/2016 à 10:38
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Il était au centre de "l'affaire Flavie Flament", l'animatrice l'ayant clairement accusé d'actes pédophiles quand elle était adolescente. Le photographe britannique David Hamilton, spécialisé dans les clichés de (très) jeunes nymphettes dénudées a été retrouvé mort chez lui. La présence de médicaments fait, pour l'instant, penser à un suicide.

Ses photos de jeunes adolescentes dénudées soulevaient la controverse: le photographe britannique David Hamilton, récemment accusé de viols ou d'agressions sexuelles par plusieurs femmes, a été retrouvé mort vendredi 25 au soir à son domicile parisien, des médicaments découverts à proximité du corps.

Les pompiers ont été appelés peu après 20H30 pour une intervention à son domicile dans le sud de Paris et ont trouvé "une personne en arrêt cardio-respiratoire", a indiqué à l'AFP une source des services de secours. Son décès a été constaté vers 21H30 et des médicaments ont été découverts à proximité du corps, a précisé une source proche du dossier.

Peu après 23H15, un périmètre de sécurité était mis en place par les forces de police a proximité de son domicile du boulevard Montparnasse (VIe arrondissement), a constaté une journaliste de l'AFP.

Âgé de 83 ans, installé à Paris à 20 ans, s'inspirant de la peinture impressionniste, David Hamilton s'est rendu célèbre dans les années 1970 pour ses photos floues qui ont suscité l'admiration -certains créant même l'expression de "flou hamiltonien"- mais aussi de jeunes filles dénudées, sources de controverses.

"Les féministes m'ont toujours laissé tranquille. Et mon travail n'a rien à voir avec la vulgarité de notre époque actuelle", avait-il répondu à ses détracteurs dans un entretien à Gala en mai 2015.

Ses albums photographiques se sont vendus à près de deux millions d'exemplaires.

Le nom de David Hamilton a ressurgi ces dernière semaines après plusieurs mises en cause de plusieurs femmes, dont l'animatrice de radio et télévision Flavie Flament, pour des viols dans leur jeunesse, notamment après des séances photos.

Flavie Flament, photographiée sur une plage du Cap d'Agde en 1987 alors qu'elle avait 13 ans, "est dévastée", a déclaré vendredi soir à l'AFP Karina Hocine, éditrice du livre de l'animatrice chez Lattès: "On nous a dit que c'était un suicide. Nous sommes partagées entre l'horreur de la situation en tant qu'humain et en même temps, il y a un sentiment d'immense révolte car il n'aura pas laissé le temps à la justice de faire son oeuvre".

"L'horreur de cette annonce ne saura jamais effacer celle de nos nuits blanches", a de son côté réagi Flavie Flament à l'AFP, réitérant ses accusations.

David Hamilton avait nié ces accusations et affirmé son intention de porter plainte pour diffamation. "Aujourd'hui, je ne fais l'objet d'aucune poursuite. Nous sommes au-delà de ma présomption d'innocence. Je suis innocent et dois être considéré comme tel", avait-il affirmé dans un communiqué transmis mardi à l'AFP.

Dans son livre La consolation, Flavie Flament révélait avoir été violée il y a près de 30 ans par un photographe connu, dont elle ne dévoilait alors pas le nom. Après la parution de son livre, d'autres femmes avaient témoigné dans la presse, sous pseudonyme, affirmant avoir subi le même sort pendant leur adolescence.

L'animatrice avait fini par dévoiler le nom de son agresseur présumé la semaine dernière. "L'homme qui m'a violée lorsque j'avais 13 ans est bien David Hamilton", avait-elle affirmé dans un entretien filmé à L'Obs.

"Je n'avais pas le droit de citer le nom de David Hamilton dans mon ouvrage parce que (...) la prescription aujourd'hui condamne doublement les victimes de viol", expliquait l'animatrice de 42 ans, évoquant les risques d'être poursuivie pour diffamation.

La prescription pour les viols est de 20 ans après la majorité de la victime, de 10 ans pour les agressions sexuelles. La secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes Juliette Méadel avait indiqué le mois dernier qu'il fallait "réfléchir" à un allongement de la durée de la prescription pour les mineurs. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




David Hamilton était âgé de 83 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-