Distributeurs automatiques de billets : vers une fusion du réseau en France ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 08 octobre 2021 - 13:22
Image
Distributeur automatique de billets
Crédits
jody amiet / AFP
Des banques réfléchissent à une fusion du réseau des distributeurs automatiques de billets
jody amiet / AFP

Une révolution est en train d’arriver en France : trois banques françaises, BNP Paribas, la Société Générale et le Crédit-Mutuel, sont en cours de réflexion afin de fusionner leur réseau de distributeurs automatiques de billets (DAB).

Le nombre de DAB diminue chaque année. Un rapport a été publié en juillet dernier par la Banque de France, il indique que, « concernant les nombres de distributeurs et de points privatifs, fin 2020, la France métropolitaine compte 48 710 distributeurs de billets en activité, contre 50 316 un an auparavant et 52 451 fin 2018, soit une baisse de 3,2 % ». La raison de ce recul ? Les DAB coûtent cher aux banques. Et les clients sont de moins en moins nombreux à retirer du liquide ; avec l’essor du paiement sans contact, les Français en ont moins besoin. Selon une étude récente de Panorabanques, les retraits d’espèces ont diminué de 23 % en 2020.

La fusion permettrait de réduire les coûts de fonctionnement, situés entre 10 000 et 15 000 euros chaque année, selon les chiffres fournis par LCI. Concrètement, chaque banque participante transférerait la propriété de tous ses distributeurs automatiques de billets à une entité indépendante, qui serait en charge d’exploiter le parc entier de DAB. Les banques n’auront plus qu’à se partager les coûts de maintenance.

Et pour le client ? Il sera gagnant ! Si vous êtes client chez une des trois banques concernées, vous pourrez retirer de l’argent, déposer des chèques ou consulter vos comptes dans n’importe quel distributeur, même si l’automate n’appartient pas exclusivement à votre banque. Tout cela gratuitement.

Aux Pays-Bas, trois grandes banques sont en train de réaliser cette opération : leurs automates sont transférés vers un réseau mutualisé appelé Geldemaat.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.