Essonne : un bus rempli d'étudiants prend feu sur l'A6 (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 12 mars 2019 - 09:50
Image
Sur une autoroute, la nuit.
Crédits
©Norbert Nagel/Wikimedia Commons
Un bus rempli d'étudiants a pris feu dimanche matin sur l'autoroute A6 au niveau du Coudray-Montceaux, en Essonne (Illustration).
©Norbert Nagel/Wikimedia Commons

Des étudiants de l'IUT de Sceaux, sur le retour d'un séjour au ski, ont vu leur bus prendre feu au niveau du Coudray-Montceaux (Essonne) sur l'autoroute A6 dimanche 10 mars. Ils ont tout juste eu le temps de sortir. Une vidéo du drame, où l'on entend les cris des jeunes gens, a été postée sur Twitter.

Alors qu'ils rentraient d'un séjour au ski à Risoul (Hautes-Alpes), plusieurs étudiants de l'IUT de Sceaux dans les Hauts-de-Seine ont été surpris en pleine nuit dimanche par l'incendie de leur bus qui assurait le trajet du retour.

Ils étaient une cinquantaine à bord du véhicule. La plupart d'entre eux dormait (il était environ 5h30 du matin). Mais une jeune femme les a alertés en criant que le bus prenait feu. Des flammes ont commencé à jaillir de la clim installée au milieu du bus, selon le récit des faits rapportés par Le Parisien.

Le chauffeur s'est vite arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A6 au niveau du Coudray-Montceaux (Essonne).

"Heureusement qu’une de nos amies ne dormait pas, car ceux qui étaient situés juste en dessous de la clim n’ont pas été réveillés par le début d’incendie. Sans elle je pense qu’il y aurait eu des morts, heureusement aussi qu’on est tous majeurs, on s’est bien comportés et qu’on est vite sortis", a témoigné Vincent, responsable du BDE à l'origine du voyage, auprès du quotidien.

Voir aussi: Eure - un chauffeur sauve 41 passagers d'un bus en flammes

Sur une vidéo postée sur Twitter par une étudiante qui se trouvait à bord du bus, on peut constater que l'habitacle a vite été encombré par la fumée et que les passagers ont paniqué. Certains ont commencé à crier car ils n'arrivaient plus à respirer.

Plusieurs étudiants ont voulu casser les vitres avec des brise-glace pour sortir mais n'ont pas réussi. Les deux extincteurs disponibles à bord du bus n'ont pas fonctionné.

La seule issue était la porte à l'avant du véhicule (celle à l'arrière ne s'ouvrait pas).

Fort heureusement, tous ont pu sortir à temps. Vingt minutes après, le bus avait entièrement brûlé. N'en restait que la carcasse. Aucun étudiant n'a été blessé.

Plusieurs plaintes devraient être déposées. Les victimes déplorent la vétusté du bus et entendent faire payer l'agence de voyages ainsi que l'entreprise de transports auprès de laquelle le trajet retour a été sous-traité. Une enquête a été ouverte par le parquet d'Evry pour faire toute la lumière sur les événements.

Et aussi:

Toulouse: violent incendie dans un immeuble vétuste, plusieurs blessés (vidéo)

Un bus de la RATP prend feu à Paris: aucun blessé (photo)

Nice: un bus percute des voitures à l'arrêt, 14 blessés légers

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.