Euro 2016: les Etats-Unis mettent en garde la France sur les risques d'attentats pendant la compétition

Euro 2016: les Etats-Unis mettent en garde la France sur les risques d'attentats pendant la compétition

Publié le 01/06/2016 à 15:59 - Mise à jour à 18:42
©Franck Fife/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le département d'Etat américain évoque des risques d'attentats en Europe cet été dans un avis à l'attention des voyageurs publié mardi. Il met en garde ses ressortissants.

Les États-Unis ont averti mardi 31 leurs ressortissants des risques d’attentats terroristes qui pèsent sur la France du 10 juin au 10 juillet, durée pendant laquelle se déroulera l’Euro 2016 de football. Toutefois, le département d’État américain ne fait pas état d’une menace "précise et crédible" contre la France. "Nous alertons les citoyens américains du risque d'attentats terroristes à travers l'Europe lors d'événements majeurs, sur des sites touristiques, dans les restaurants, les centres commerciaux et les transports".

"La France va accueillir le championnat européen de football du 10 juin au 10 juillet. Les stades de l'Euro, les +fan zones+ et tous les lieux qui diffuseront le tournoi en France et à travers l'Europe représentent des cibles potentielles pour des terroristes", a mis en garde ministère américain des Affaires étrangères. Cet avertissement de la diplomatie américaine s'adresse aux millions d'Américains qui séjournent en France ou chez ses voisins européens durant l'été. Et d'ajouter: "le grand nombre de touristes qui visitent l'Europe au cours des mois d'été offre plus de cibles aux terroristes ayant l'intention de commettre des attentats dans les lieux publics, en particulier lors de grands rassemblements". 

Cet avertissement s'étend au Tour de France, une compétition très populaire pour les Américains, et aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ)de l'Église catholique, qui accueilleront du 26 au 31 juillet à Cracovie près de deux millions et demi de personnes. Toutefois, le porte-parole du département, John Kirby, a assuré que Washington souhaitait que les touristes américains continuent de visiter le Vieux continent. Il faut simplement "rester vigilants", a réclamé le responsable. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les États-Unis ont averti mardi 31 leurs ressortissants des risques d’attentats terroristes qui pèsent sur la France du 10 juin au 10 juillet.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-