Fausse alerte terroriste à Paris: un mineur de 16 ans interpellé

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 19 septembre 2016 - 19:08
Image
Police-voiture-TourEiffel-Jour
Crédits
©Mic/Flickr
Un adolescent de 16 ans, prénommé Dylan, a été interpellé ce lundi 19 dans la Marne, dans le cadre de l'enquête sur la fausse alerte attentat à Paris, selon une source judicaire.
©Mic/Flickr
Deux jours après la fausse alerte qui a provoqué un mouvement de panique et un important déploiement policier dans le centre de Paris, un mineur de 16 ans, prénommé Dylan, a été interpellé, lundi, dans le département de la Marne.

Un adolescent de 16 ans, prénommé Dylan, a été interpellé ce lundi 19 dans la Marne, dans le cadre de l'enquête sur la fausse alerte attentat à Paris, selon une source judicaire. Il a été placé en garde à vue. Les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne privilégient la thèse d’un acte malveillant qui serait l’œuvre de jeunes hackers.

Le ministère de l’Intérieur a qualifié leur acte de "totalement irresponsable dans le contexte de menace terroriste". Une enquête pour "dénonciation de crime imaginaire" et "divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse" a été ouverte

Dans l’après-midi du samedi, deux mineurs s’étaient attribués le canular: Zakhaev Yamaha et Tylers Swatting, selon leurs pseudonymes sur Facebook, avant que leurs comptes ne soit désactivés, s’en était vanté pendant le week-end. Ces adolescents ont effacé leurs comptes Facebook un jour après avoir confessé, au site de L'Obs, être les auteurs de la "blague" qui a entraîné le déclenchement d’une alerte attentat, la mobilisation d’un hélicoptère, de la Brigade de recherche et d’intervention et le bouclage du secteur autour de l’église Saint-Leu, dans le 1er arrondissement.

Ils ont expliqué comment ils avaient dupé les forces de l’ordre par téléphone, leur faisant croire que l’appel provenait de l’intérieur de l’église. L’un d’eux s’est fait passé pour le "père Mathis" expliquant qu’il était "caché dans la cave et que dix Maghrébins étaient rentrés avec des armes dans l’église".  Visiblement inconscients de la portée de leur acte, Tylers Swatting et Zakhaev Yamaha ont assuré à l'Obs avoir "fait ça pour le buzz. Si les gens ont eu peur, c’est leur problème".

Ils risquent tout de même jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende chacun.

 

À LIRE AUSSI

Image
SAIP, l'application en cas d'attentat.
Fausse alerte attentat dans une église de Paris: ce que l'on sait
Erreur de bonne fois dans un contexte tendu ou acte de malveillance? Une enquête est en cours pour découvrir ce qui a motivé un appel à la police, samedi, évoquant un...
18 septembre 2016 - 12:09
Société
Image
Deux policiers à Paris.
Paris: la rumeur d'une prise d'otages dans une église à l'origine de la fausse alerte attentat
L'alerte attentat déclenchée ce samedi après-midi et concernant le 1er arrondissement de Paris a rapidement été levée. Un important dispositif policier a été déployé s...
17 septembre 2016 - 20:08
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine