L214: une nouvelle vidéo choc filmée dans un abattoir "bio" du Gard

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 février 2016 - 11:39
Image
Un abattoir du Gard.
Crédits
©Capture d'écran YouTube
Une nouvelle vidéo de L214 montre des mauvais traitements infligés aux animaux dans un abattoir bio du Gard.
©Capture d'écran YouTube
Quatre mois après avoir diffusé les images chocs de l'abattoir d'Alès, l'association de défense animale L214 a mis en ligne ce mardi une nouvelle vidéo montrant les mauvais traitements infligés aux animaux de l'abattoir du Vigan dans le Gard. L'établissent est par ailleurs certifié bio.

Les images sont encore une fois accablantes. Quatre mois après le scandale de l’abattoir d’Alès, l’association de défense des animaux L214 vient de publier une nouvelle vidéo, montrant, là encore, des images de maltraitance animal dans un autre abattoir du Gard. Cet établissement situé au Vigan est certifié "bio" par le label européen Ecocert et "travaille en circuit court". Toutefois, "même dans un abattoir tourné vers le bio et le local, les animaux perdent la vie dans d'atroces souffrance. La viande heureuse, ça n'existe pas", explique Nili Hadida, la chanteuse du groupe Lilly Wood and the Prick, qui présente la vidéo.

Filmée en caméra caché, la séquence de 4m30 révèle de nombreux manquements au sein de l'établissement. On s'aperçoit notamment que les animaux sont mal étourdis avant d'être saignés ou bien que le matériel est non adapté à la taille des animaux, rendant les actions d'étourdissement inefficaces. La violence envers les animaux est là encore frappante. Dans cette vidéo, on voit notamment un employé lancer des moutons violement contre des barrières tandis qu'un autre semble s'amuser à donner aux bêtes des coups répétés à la matraque électrique.

Face à ces "scènes intolérables violant la réglementation et causant d'importantes souffrances aux animaux", L214 a porté plainte auprès du parquet d’Alès contre l’abattoir intercommunal du Vigan et a lancé une pétition demandant la création d’une commission d’enquête sur les abattoirs. Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214, “il est temps de regarder en face et avec honnêteté la réalité de l’abattage des animaux, une réalité dont même les abattoirs à taille humaine et certifiés ne peuvent masquer la cruauté. La souffrance des animaux et le droit à l’information doivent enfin être pris au sérieux”. Quant au patron de l'abattoir, Laurent Kauffmann, il n'a pas tardé à réagir, qualifiant ces actes d'"idnadmissibles, scandaleux". "Je n'ai jamais vu ça", a-t-il affirmé admettant qu'il ne se trouve pas en permanence sur place pour tout voir.

Cette vidéo intervient quatre mois après une première vidéo filmée en caméra cachée au sein de l'abattoir municipal d'Alès, également implanté dans le Gard. La séquence avait provoqué de vives réactions sur Internet, une enquête judiciaire, et la fermeture temporaire immédiate de l'abattoir où chaque année 3.000 chevaux, 20.000 cochons, 40.000 moutons et 6.000 bovins sont tués.

(Voir ci-dessous la vidéo mise en ligne par l'association L214 -attention certaines images peuvent choquer-): 

 

À LIRE AUSSI

Image
Des canards en batterie.
Gavage des oies et canards: "le combat n'est pas contre les éleveurs, il est du côté des animaux"
A l'Assemblée nationale, la députée écologiste Laurence Abeille s'est offert le soutien de Pamela Anderson pour défendre une proposition de loi interdisant le gavage d...
20 janvier 2016 - 16:38
Société
Image
Un agneau.
Gard: une association diffuse une vidéo montrant des mauvais traitements dans un abattoir bio
Coups répétés, mauvais traitements, violation de la règlementation sur l'abattage: l'association de défense des animaux L214 dénonce ce mardi les pratiques d'un battoi...
23 février 2016 - 11:19
Société
Image
Brigitte Bardot
Brigitte Bardot compare le traitement des animaux dans les abattoirs aux camps nazis
Une réaction très attendue, celle de Brigitte Bardot. La militante pour la protection des animaux s'est indignée du mauvais traitement des animaux dans les abattoirs e...
16 octobre 2015 - 13:28
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don