La Croix-Saint-Ouen : les chasseurs traquent le cerf dans la commune et le mettent à mort dans le jardin d'un pavillon

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 octobre 2017 - 09:15
Image
Un cerf
Crédits
©Citizen 59/Flickr
L'animal s'était réfugié dans le jardin d'une maison.
©Citizen 59/Flickr
Samedi, des pratiquants de la chasse à courre ont abattu un cerf dans le jardin d'un pavillon de la commune de La Croix-Saint-Ouen dans l'Oise. Ils ont eu l'accord des propriétaires, mais le procédé a déclenché la polémique, la question étant particulièrement sensible dans le secteur.

La chasse s'est terminée en pleine ville et l'animal a été abattu dans le jardin d'un pavillon. Samedi 21, des pratiquants de la chasse à courre ont en effet mis à mort un cerf sur la commune de La Croix-Saint-Ouen dans le département de l'Oise. Le gibier avait trouvé refuge dans une habitation. Les chasseurs l'ont alors encerclé et abattu dans des conditions qui provoquent la polémique.

Les veneurs (les pratiquants de ce type de chasse) traquaient en effet l'animal qui, pour échapper aux chasseurs, s'était caché dans le jardin d'une propriété et se retrouvait coincé dans une descente de garage. Les chasseurs sont alors arrivés mais ont respecté un minimum de règles juridiques avant de tuer l'animal. Les gendarmes sont en effet intervenus pour mettre en place un périmètre de sécurité et les propriétaires de la maison, absents au moment des faits, ont été contactés et ont donné leur accord pour que les chasseurs interviennent. Le tout s'est déroulé sous le regard médusé des voisins, visiblement choqué que l'animal soit abattu alors qu'il cherchait à échapper à la mort et se retrouvait acculé en pleine ville.

La situation est d'autant plus polémique que le maire LR de la commune avait pris un arrêté pour interdire la chasse à courre sur le territoire de La Croix-Saint-Ouen. Cependant, les chasseurs estiment qu'ils n'étaient pas en acte de chasse à courre au moment de la mise à mort de l'animal et que de plus, ils sont responsables légalement des dégâts que peut causer un animal aux abois.

Ironie du sort –montrant également que la question de la chasse à courre est sensible dans le secteur– une manifestation contre cette pratique s'est déroulée à Compiègne (Oise) quelques instants avant la mise à mort du cerf.

À LIRE AUSSI

Image
Des gendarmes.
Nièvre : deux morts, abattus au fusil de chasse, le suspect en fuite
Un homme est soupçonné d'avoir abattu au fusil de chasse deux personnes et blessé grièvement une troisième, lundi 18 dans la Nièvre. Le suspect qui aurait agi pour rég...
19 mai 2015 - 13:41
Société
Image
Un camion de pompier.
Alsace : trois chasseurs s'intoxiquent en prenant de l'insecticide pour du lait
Un chasseur a été victime d’une grave intoxication alimentaire après avoir vraisemblablement confondu du lait avec un insecticide lundi en Alsace.Trois amis avaient dé...
29 mars 2016 - 20:29
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.