La toxicomane sous curatelle violée et battue par 4 hommes, 3 suspects incarcérés

La toxicomane sous curatelle violée et battue par 4 hommes, 3 suspects incarcérés

Publié le 12/08/2018 à 10:26 - Mise à jour à 10:28
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Samedi, trois hommes ont été mis en examen et incarcérés dans une sordide affaire: celle des multiples viols et actes de barbarie imposés à une femme toxicomane sur fond de dette liée à la drogue. Un homme est toujours en fuite.

Ils ont fait subir à leur victime de longs et douloureux sévices à tel point que, malgré l'absence d'homicide, ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Trois hommes ont été mis en examen samedi 11 et incarcérés pour "viols accompagnés d'actes de torture et de barbarie". La victime? Une femme de 28 ans, toxicomane et sous curatelle, qui les avait accueillis chez elle.

L'affaire débute mi-juillet. La jeune femme résidant dans un petit village non loin de Raon-l'Etape (Vosges) accepte d'héberger à son domicile un dealer et deux complices, en échange de la délivrance régulière de produits stupéfiants pour satisfaire ses propres besoins. Mais rapidement, l'échange tourne mal. Les trois individus accusent leur hôte d'avoir volé une petite dose de cocaïne, pour environ 200 euros. Et ils décident de lui faire payer.

Le 5 août, la malheureuse voit débarquer chez elles les trois dealers accompagnés d'un complice. Ils la frappent à coups de poings et de pieds avant de la violer à plusieurs reprises et d'accompagner ces outrages de coups de câble électrique. L'un des agresseur filmera certains actes de cruauté sur son téléphone mobile.

Lire aussi - Yvelines: après un accident de la route, il viole la conductrice

Mais les quatre barbares ne vont pas s'arrêter là. Ils emmènent de force leur victime jusqu'à un hôtel de Nancy où les tortures vont se poursuivre.

Troisième étape dans l'horreur, la victime est emmenée chez un autre toxicomane qui, lui, voyant ce qui se déroule sous ses yeux essaiera de s'interposer mais sera lui aussi frappé par les quatre bourreaux. La jeune femme est finalement abandonnée après 24 heures de tortures au bord d'une route, le 6 août, dans les environs de Moyenmoutier.

Trois des suspects –âgés de 18, 21 et 36 ans– ont été arrêtés. Ils reconnaissent leur participation mais minimisent tous le rôle qu'ils ont joué dans l'enfer vécu par la malheureuse. Un homme est toujours en fuite: âgé de 19 ans, il est considéré comme le "dealer principal" de cette sordide affaire.

Voir aussi:

Paris: il cambriole une femme puis tente de la violer

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois hommes ont été placés en détention (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-